Sous les poussières du désert

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Un puissant flux de Sud-Ouest a apporté ces derniers jours du sable du Sahara, en suspension dans l’atmosphère. De très très fines particules, très légères. Ce flux était tellement important que les particules de sables sont allées bien haut, allant même jusqu’à survoler l’Angleterre et les Pays-Bas.

Mieux que des mots, deux images satellites, provenant du géostationnaire MSG2. Image de 2.5 Mo. Les pousières sont visibles assez nettement. Pardonnez par contre la colorimétrie un peu mauvaise, car il s’agit en fait d’une composition couleur IR-V-B (InfraRouge – Vert – Bleu).

Et le lendemain. C’est assez édifiant. Notez également les incendies situés en Espagne, au Sud de la Catalogne.

Source : http://www.sat.dundee.ac.uk/geobrowse/geobrowse.php – Colorisation de la haute-résolution par mes soins (celle-ci est en noir et blanc, j’ai appliqué dessus les couleurs d’une vue globale de la Terre, en couleur elle).

Passons aux images, vues du sol cette fois-ci.

Le coucher du Soleil, vu depuis les Catalans. Tandis que la visibilité est excellente (Côte Bleue visible jusqu’à l’horizon), le ciel est lui assez « brumeux ».  Point de nuages ici. Les poussières, et puis aussi sans doute les cendres de l’incendie espagnol.

Le lendemain, petit passage à Luminy. Il est pratiquement 13h30 quand je fais ce panoramique. Soleil très haut dans le ciel, pourtant, notez les teintes du ciel. Bleu/gris.

Même chose lorsqu’on se place à l’ombre d’un bâtiment, et que l’on observe la « couronne » solaire. A droite, à 50 mm, le Soleil plus proche de l’horizon. Le ciel est véritablement ocre !

Plus largement.

Cela permet de belles compositions.

Cela permet aussi de faire une photo du disque solaire sans risquer de griller le capteur de l’apn.

Mais plus loin, des nuages -de vapeur d’eau eux- se mettent en tête d’obscurcir un Soleil qui était déjà bien affaibli.

Et finalement, le Soleil disparaîtra.

 

Une réponse sur “Sous les poussières du désert”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.