Mer de brouillard en Dordogne

En ayant quelques peu marre de passer à côté de choses intéressantes, je me suis dit que ça suffisait. Les situations anticycloniques en Dordogne sont favorables aux phénomènes d’inversions (c’est à dire aire froid surmonté d’une couche d’air moins froid, voire doux). La conséquence : des brouillards se forment dans les vallées, et les collines émergent. Donc forte possibilité d’avoir une mer de brouillard, phénomène que je n’avais plus photographié avec attention depuis mes sorties sur le Mont Puget. C’est dire !

N’ayant pas de véhicule, j’ai décidé de prendre mon vélo pour aller à Creysse, une petite commune où j’ai passé une bonne partie de ma vie enfantine et adolescente. Je connais donc très bien les lieux. Et les points de vue potentiels.

Je me lève à 7h du matin, et je décolle à 8h, dans le jour naissant, et un brouillard dont la visibilité n’excédait pas les 100 m.

Arrivée à Creysse, je tente un point de vue situé au Château de Tiregand. Mais le brouillard y est présent, « ça ne perce pas » comme on dit dans le jargon. Je prolonge mon chemin sur le hauteurs, et décide d’aller voir un autre point de vue, situé un peu plus haut. Celui-ci est aussi immergé. Entretemps, en haut d’une petite montée, je me retrouve au niveau exact de la limite brouillard/air clair.

img_6529

Et c’est au moment du lever du Soleil, qui se déroule derrière un chêne.

img_6532

Je tente mon va-tout en direction de Saint-Sauveur-de-Bergerac. Il y a quelques endroits bien dégagés, du moins dans mes souvenirs. Je traverse de nouveau l’interface. Beaux contrastes avec le Soleil à peine levé.

img_6536

img_6537_01

Et j’arrive dans une zone clairement dégagée, sans la moindre brume. La mer de brouillard se devine.

img_6541

Mais cela ne me suffit pas. Je DOIS dominer la vue. Et c’est en prenant un chemin agricole que je me retrouve au sommet d’une colline, près d’un ancien moulin ou en tout cas, un vieil édifice datant du XIXème siècle. Bingo !

img_6549

La vue est parfaitement dégagée, sur 180°, m’offrant le loisir de contempler la mer de brouillard. Et je commence à shooter.

img_6551-img_6557_01

Une bien curieuse formation en dôme au sein du brouillard. Elle restera stationnaire. Je l’imputerai à l’usine de papeterie située dans le bourg de Creysse, qui doit émettre quelques vapeurs / chaleurs, favorisant une remontée locale du niveau de condensation.

img_6559

img_6562

En direction de Bergerac. La vue porte loin. Une autre sortie de cheminée d’usine : celle de la Poudrerie.

img_6563_01

Vers l’Est.

img_6566

img_6576

Vue plus globale.

img_6578-img_6579_01

Le spectacle est à la hauteur de mes attentes. La mer de de brouillard est dense, et étendue.

img_6586

Un dernier panorama.

img_6598-img_6604_01

10h déjà. Le Soleil commence à bien me réchauffer. Un peu de vent. Le brouillard semble un peu s’affaiblir.

img_6611

img_6624

Je me décide finalement à quitter mon perchoir pour revenir à Bergerac.

img_6627

Un bel endroit, qui pourrait éventuellement servir de spot pour chasser l’orage 🙂

img_6635_01

Je fini avec ces rais de lumière solaire qui filtrent au travers de la forêt de châtaigniers.

img_6639

One thought on “Mer de brouillard en Dordogne”

Laisser un commentaire