Orages des 26 et 27 Mai 2018

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Et c’est reparti ! Après une période de calme -relatif- , les orages sont de retour.

Samedi 26

Où je me rends précipitamment sur mon point de vue de Malfourat pour observer l’avancée d’une ligne orageuse franchement costaude, mais … de loin. En effet, cette ligne ne fera que frôler la ville de Bergerac et concernera plus directement Sainte-Foy-la-Grande ainsi que toute la Gironde (provoquant au passage de grandes accumulation de grêle et de violentes rafales de vent).

Une ligne prometteuse…
… qui nous passera vraiment juste à côté ! Notez l’incurvation du front de rafale, exprès pour pas avoir à passer sur Bergerac 😀

Voici donc cette ligne, vue de profil, correspondant au même instant que sur le radar ci-dessus.

Je me dis «La journée est pliée, c’est bon, je peux me poser pour mon Samedi Soir.»

Sauf que. Sauf que bon. Tandis que la ligne orageuse de l’aprèm arrive en Seine-Maritime, de nouvelles cellules en profitent pour se développer sur le Lot-et-Garonne.

C’est le soir, 21h. Et c’est la panique. Parce que ceci :

Des machins qui remontent plein Nord, suivant la ligne de convergence (bien visible ici). Je me dis que c’est cuit pour Malfourat (d’autant que j’en ai plein les jambes de conduire) donc je vais juste à l’Ouest de Bergerac, à côté d’un champs, avec une vue dégagée du Sud jusqu’au Nord en passant par l’Ouest.

La première cellule orageuse sera surtout pluvieuse, et la nuit ne faisant que débuter, je ne pourrais rien photographier. Mais, au radar, avec mon compagnon, on constate qu’à l’arrière autre chose arrive. Je décide de rester et d’attendre cette nouvelle cellule.

Ça flashouille tranquillou, il fait suffisamment sombre, je sors le matos, et en avant.

C’est pour le moment assez lointain mais les éclairs se montrent particulièrement lumineux.

Notez sur cette image la base des courants ascendants formant une structure qui pourrait ressembler à un arcus.

Puis, l’orage sort enfin de sa tanière. A l’avant du front de rafale, juste contre le rideau de pluie, la foudre frappe, accompagnée de plusieurs éclairs.

Et la foudre frappe de nouveau, alors que la pluie est toute proche.

Je continue à photographier jusqu’à l’ultime moment où la pluie devient vraiment ennuyante pour photographier.

La soirée se termine sur cette photo, sans contraste, montrant un impact proche, mais hors-cadre. Notez la façon dont le paysage est éclairé.

Je rentrerai peu après, alors que la pluie du noyau orageux s’estompe pour laisser place aux pluies stratiformes. D’autres orages se formeront plus tard dans la nuit mais étant définitivement H.S. je choisi de m’endormir au doux son du tonnerre 🙂

Dimanche 27

Pis Lundi 28…

Bon alors la journée en s’en fiche un tout petit peu, ce qui nous intéresse se déroule quelques heures avant minuit. Et un petit peu après.

Je scrute le radar en me demandant que faire de ces quelques cellules du Lot qui semblent venir vers nous, mais peu actives.

Mais je sens que cela peu donner quelque chose d’intéressant. Et puis, des orages arrivant par le Sud-Est, c’est pas tout le temps (pour ainsi dire : c’est plutôt rare ici). Je file un peu sur le balcon de la maison pour contrôler. J’observe 3 flashs, lointains, en moins de 5 minutes. Je me dis «Allez hop : direction Malfourat !»

Sur la route, ça flashe de partout, c’est très électrique. J’arrive au point de vue, accompagnée de ma moitié, et je commence le shooting. Très vite, la pluie montre son imminence en masquant progressivement les lumières situées sur les collines. Mais je n’en démords pas, et parvient à saisir ce magnifique cliché, montrant la foudre tombant dans le rideau de pluie, dont la lumière illumine ce dernier. En avant, le ciel encore clair et limpide.

La ligne orageuse se renforce rapidement, manifeste d’un orage multicellulaire en plein développement.

La pluie envahit le paysage. On trouve un abri et je peux continuer à photographier, malgré tout l’eau qui tombe du ciel. Ce coup de foudre sera particulièrement sonore.

Cet autre coup de foudre, plus loin, est encore moins contrasté, dans cet « océan » pluvieux.

Toutefois l’ambiance est vraiment particulière, j’ai rarement l’occasion de voir un orage de la sorte, surtout avec une telle vue. Je croise les doigts pour avoir LE cliché que je rêve de faire : un impact de foudre sur la ville de Bergerac.

Cet extranuageux survolera la vallée alors que la pluie s’évacue par le Nord-Ouest.

Un coup de foudre, ascendant (car en forme de Y) frappe assez loin.

Et puis, CE coup de foudre. Proche de la ville. Mais pas dessus. Probablement sur les collines situées au Nord. Il surexpose mon capteur, sera assez ardu à traiter. Cet impact de foudre est tellement lumineux que toute la vallée se retrouve en plein jour l’espace d’une demi-seconde.

La ligne orageuse s’éloigne, l’activité électrique aussi. Mais celle-ci restera très intéressante à observer.

Un éclair hésite à toucher le sol…

Bon, finalement, il concrétisera. Notez que l’impact le plus proche est situé devant l’horizon 🙂

Deux belles soirées orageuses en fin de compte, et encore de très beaux clichés. Décidément, avoir une voiture, ça aide beaucoup…

D’autres orages sont à prévoir pour les jours suivants, donc comme on dit en anglais : Stat tunned !

Une pensée sur “Orages des 26 et 27 Mai 2018”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.