Marsrovers Images V4.0

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Un certain temps sans poster quoi que ce soit ici, des problèmes avec mon serveur (trop de fichiers, raaaahh).

Enfin bon, tout ça pour dire que la V4 de mon premier site, Marsrovers Images va être envoyée demain.

Une petite pub façon Apple (je n’ai pas pu m’en empêcher ;)) :

Donc voilà, rendez-vous demain 😉 .

Modélisation de Mars dans Blender

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Voici quelques rendus sortis directement du logiciel libre de création 3D Blender, avec l’aide précieuse d’un tutoriel pour créer des atmosphères réalistes trouvé ici (fichier PDF).

Une vue montrant Elysium Planitia, une grande plaine qui part de l’équateur vers le cerle polaire boréal.

Une des face les plus connues de Mars avec au centre le grand canyon Valles Marineris. Il est faux de le considérer comme un « canyon » car cet élément géologique (aréologique devrait-on dire) est en fait un immense rift crée par la poussée des volcans boucliers du plateau de Tharsis.

De vastes plaines au Nord, et vers le Sud, les volcans du bouclier Tharsis. On reconnait sur le limbe Olympus Mons, le plus haut volcan du système solaire avec 26 km de haut.

Une vue rapprochée de Valles Marineris, long de 5000 km comme les Etats-Unis, et large de 500 km, et profond de plus 7km par endroit.

Un paysage pour Stellarium : Phoenix sur Mars!

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 4,00 sur 5)

Je n’en fini pas de jouer avec le panorama de James Canvin de la sonde Phoenix.

Je l’ai adapté pour qu’on puisse le voir dans le planétarium logiciel Stellarium. Ainsi, on peut observer le ciel depuis Mars et observer le Soleil de Minuit saisonnier comme si l’on était sur le pont de la sonde Phoenix. Par contre, le ciel reste bleu, on ne peut pas modifier sa couleur.

Télécharger le pack pour stellarium (archive zip 1.6 Mo)

La descente de la sonde Phoenix.

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

La sonde Phoenix qui s’est posée fin mai 2008 a enregistré durant sa chute différentes données dont des données télémétriques très précises. Cela permet de reconstituer sa descente vers le sol martien avec une très grande précison. Sur cette page du forum britannique Unmannedspaceflight, un membre a traduit et mis à disposition ces données sous forme d’un fichier csv compatible avec les tableurs les plus utilisés (Excel, Numbers, etc.). J’ai pu les insérer dans un fichier KMZ lisible dans Google Earth qui donne une très bonne idée, en 3 dimensions de la trajectoire de descente de Phoenix. Je conseille, si toutefois vous l’avez, de télecharger le fichier KMZ et de l’ouvrir avec le logiciel Google Earth pour avoir la 3D (le plug-in Google Maps ne permet pas de voir la 3D).

Version 2 : actualisée avec les différents instants de la descente.

Version 3 : non visible ici mais disponible dans le logiciel, des images superposées, à différentes échelles montrant l’ellipse d’atterrissage, le site complet avec les différents appareils (bouclier thermique, parachute, lander, etc.) et une projection polaire corrigée du panaorama « Peter Pan ».

Version 3.1 : « bulles » actualisées avec des images des instants clés et les horaires précises des évènements.

Quelques extraits de vues :

phoenix-edl-alt0-v3

phoenix-edl-alt0-v4