Calendrier de l’Avent 2018

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (2 vote(s), moyenne de 5,00 sur 5)

Cette année, j’ai décidé de vous proposer un Calendrier de l’Avent, qui ne sera pas de la photo mais un exercice graphique, artistique.

Chaque nouvelle image sera en relation avec un évènement spatial ou technique, ayant eu lieu à la date en question. Chaque image sera dans l’esprit graphique qui régnait à chaque époque. Je vais tenter avec vous de me projeter dans chaque année et d’imaginer quel serait la bannière de mon blog à cette époque. Associée à cette proposition visuelle, vous trouverez un petit texte qui résumera l’évènement astronomique, astronautique ou technologique qui marqua la date en question.

Je resterai essentiellement dans le XXième siècle mais je me garderai la liberté d’aller avant. Bien avant. Quelle forme pourrai-je donner à ce blog si je n’avais pas d’Internet ? Un livret ? Un magazine ? Une émission de radio ? De télévision ? Un manuscrit ?

Faisons un petit voyage dans le temps, vous et moi.

1er Décembre

En 1960, la tendance graphique était celle d’une simplification des formes et des couleurs. Aussi, ai-je choisi de m’inspirer du Bauhaus et du Constructivisme pour l’édition 1960 de mes cahiers de productions visuelles.

Le 1er Décembre de cette année là, les Sovétiques envoient leur 6ème version du satellite Spoutnik. Ce satellite embarque à son bord deux animaux qui servent d’expérimentation à la présence humaine en orbite terrestre pour de futures missions. Spoutnik 6 doit en principe renvoyer sur Terre, en bonne santé, les deux animaux présents. Mais le satellite échouera du fait de défaillances techniques, le 22 Décembre.

2 Décembre

2 Décembre 1971. A cette date, se pose la sonde Mars 3. Sonde Soviétique. Troisième essai. Qui se soldera par un échec après une courte de retransmission de données depuis le sol d’environ 10 secondes. On ignore encore ce qui a bien pu se passer. C’est à ce jour la meilleure tentative Soviétique pour poser une sonde sur Mars. Toutes les autres se sont soit consumées dans l’atmosphère, soit se sont écrasées, soit tout simplement tombées en panne durant le voyage vers Mars.

Mon logo lui évolue un peu, délaissant les aplats de couleurs pour des lignes simples.

3 Décembre

1973. Choix de couleurs franches. Vasarely est passé par là. Le psychédélique un peu aussi. J’évacue le numéro du cahier, et je reste sur mon procédé de sérigraphie pour l’impression.

Ce jour là, la sonde américaine Pioneer X réalise un survol rapproché de Jupiter afin d’obtenir des données scientifiques, quelques images et utiliser la planète comme fronde gravitationnelle. C’est la première sonde humaine à naviguer dans le système jovien. Plus tard, Voyager 1 puis Voyager 2 survoleront ce même système.

4 Décembre

Ce jour-ci, on remonte loin dans la temps. Le 4 Décembre 1639 avait lieu le premier transit de Vénus devant le Soleil ayant été observé et étudié. En vérité, peu de monde y a assisté en raison de difficultés dans le calcul du transit, mais voici ma proposition, sous la forme d’un ouvrage astronomique où je livre mes calculs, observations et conclusions sur ce transit.

On relèvera l’aspect littéralement fictionnel d’un tel ouvrage, en raison du sexisme omni-présent à cette époque, empêchant tout simplement les femmes d’étudier correctement l’astronomie, et surtout, de publier des ouvrages.

5 Décembre

Retour pratiquement vers le présent. Il y a 4 ans. Je n’allais pas « tricher » en proposant une bannière imaginaire, du coup, voici la bannière qui était sur mon blog le 5 Décembre 2014. Celle-ci célébrait l’atterrissage de la sonde Philae sur la comète 67P – Churyumov-Gerasimenko, dans le cadre de la mission Rosetta. Bannière que j’ai gardé un bon mois avant d’en changer, le 21 Décembre suivant.

Le 5 Décembre c’est une date qui pourrait paraître assez insoupçonnée à ce moment là, mais elle revêt une importance cruciale : le réveil de la sonde New Horizons, après 7 longues années de veille profonde. Un an plus tard environ, cette sonde survolait Pluton et Charon et nous donnait des clichés d’une incroyable finesse sur ce système qui alors, était classé Terra Incognita.
Aujourd’hui, en 2018, New Horizons est aux confins de la Ceinture de Kuiper, et s’apprête dans quelques semaines à survoler un objet lui aussi inconnu : Ultima Thule. New Horizons rentrera dans l’Histoire. Une nouvelle fois. A noter que cet objet kuiperien semble être formé de deux lobes, comme l’était la comète explorée par Rosetta.

Rosetta • Galerie d’images anaglyphes par la caméra OSIRIS

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Les politiques en matière de rendre publique les images brutes des sondes spatiales construites par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) n’ont jamais été très claires, et ne faisaient que rarement appel au public pour prendre part aux missions, contrairement à la NASA, qui publie dès leur réception les images transmises par leur sondes sur leur site web respectifs. Avec l’ESA, c’est autre chose. Iels ont tout le temps considéré que le public ne devait s’intéresser qu’aux données traitées, et pas les brutes. Ce qui fait que des quantités astronomiques d’images brutes ne sont pas accessibles (notamment celles de Mars Express et Vénus Express), du moins en temps réel ou quasi-réel.
Avec Rosetta, la donne a changé. L’équipe de la Navcam a décidé de publier presque quotidiennement les images envoyées par leur caméra. Une autre caméra, OSIRIS, aux capacités bien plus élevées que la Navcam, produit aussi des images. Seulement… Seulement celles-ci n’étaient que publiées avec frilosité, rarement des données brutes. De nombreux-ses amateurices, comme moi, fustigeaient l’équipe d’OSIRIS pour leur manque de discernement de ce côté là. Jusqu’à hier, où celle-ci décida de publier ENFIN les images brutes de la phase cométaire de la mission, à savoir l’approche et la mise en orbite. Des milliers d’images, haute résolution, sous filtres, de la comète 67/P Churyumov-Gerasimenko ! 

Hier, j’ai pu m’amuser avec elles. La mise en couleur, difficile, étant donné que le corps de la comète tourne sur lui-même, et que Rosetta aussi se déplace. Donc de très légers changements de perspective font qu’il est difficile d’avoir un empilement parfait des couches RVB. Toutefois, cela permet de créer des images stéréoscopiques, dites anaglyphes. En voici trois produites hier et aujourd’hui.

 

Politics in mater of make publicly available raw imagery of spacecraft builds by the European Space Agency (ESA), were not always very clear, and rarely called the public to take part of the missions, contrary to the NASA, which publish images as soon as they received them on the website of each mission concerned. With ESA, this is different. They’ve always that the public should be interested only in processed, selected work, and no raw data. This way, astronomical amount of imagery are not yet accessible freely (like Mars Express and Venus Express…), at least in realtime, or near-realtime…
With Rosetta, things are changing. Navcam team decided to publish nearly daily the images send by their camera. An other camera, OSIRIS, much powerful than Navcam, were taken. But… This ones were published only a few, rarely raw datas. A lot of amateur, like me, yelled at OSIRIS team by not wanting to publish them. Until yesterday, when this team decided to FINALLY publish all of the imagere from the cometary phase, at least from approach to orbiting. Thousands of images, high resolution, with filters, of 67/P Churyumov-Gerasimenko, online !

Yesterday, I could play with them. Putting in color was hard, because the nucleus is rotating, also, Rosetta is orbiting it. So, we have little shifts between frames, that making hard RGB alignment. But, it’s possible to create stereoscopic images, called anaglyphs. Here is three, produced yesterday and today.

20151201194116-697a8510_ana

20151201204121-a68767b5_ana

20151201202357-e81aca44_ana

N20140901T114304782ID30F24_ana

N20140902T174333893ID30F24_ana

N20140912T063355344ID30F22_ana

N20140913T042718432ID30F22_ana

N20140915T230953097ID30F41_ana

Mars par Rosetta – Images OSIRIS de 2007

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 4,00 sur 5)

L’Agence Spatiale Européenne, ESA, se décide ENFIN à mettre en accès libre les images brutes de la caméra OSIRIS de la sonde Rosetta. En quoi cette caméra est-elle importante ? Celle-ci enregistre des images en niveaux de gris de 2048 px de côté (soit en 2K), est équipée d’une roue à filtre colorée permettant l’acquisition d’images en couleur, et également un pouvoir grossissant bien plus élevé que la NAVCAM.
Cette flopée d’images nouvelles de la caméra OSIRIS remonte chronologiquement au moment du lancement, et durant tout son voyage interplanétaire. Rosetta survola la planète Mars et pris de très beaux clichés le le 24 Février 2007. Jamais mise en lignes, les images brutes sont désormais prêtes pour être manipulées par les amateurs-trices comme moi. Chose que je me suis empressée de faire dans la journée.

Je publie ici deux images. Une image individuelle (constituée de 3 images RVB) et une mosaïque de 4 images, qui fut assez difficile à mettre en œuvre étant donné les décalages inhérents à la rotation de Mars et le déplacement de la sonde.

The European Space Agency, ESA, has FINALLY decided to release in free access the raw images from the OSIRIS camera onboard Rosetta spacecraft. What is the matter with this camera ? It can be able to record 2048 sized images (2K), comes with color filter wheel so we can compose color images, and it’s also have a zooming capacity much powerful than the NAVCAM.
This bunch of new images coming from OSIRIS is covering a period from the launch to comet arrival. In 2007, the 24th February, Rosetta flew by, or swing by more precisly (to benefit a gravitational assistance), and took some beautiful shots of Mars. Never put online, the raw images are now ready to be manipulate by amateurs imagers, like me. Thing I quickly did this day.

I publish two images. One individual frame (composed of 3 RGB images) and 4 frames mosaic, which was very difficult to stitch because shifts between images due to Mars rotation and spacecraft displacement.

N20070224T182817017ID20F84_RVB
On constate que Mars est une planète active météorologiquement parlant. Des nuages polaires coiffent le pole Nord, des brumes le soir, et des nuages visibles sur le limbe / We can see that Mars have an active weather. Clouds on north pole, clouds at dawn, other clouds on the limb.

Mars_24022007_Rosetta_OSIRIS_swingbymosaic_web
La région de Syrtis Major est clairement visible ici. Des nuages s’étirent en stries sur le pôle Sud. / Syrtis Major is clearly visible here. Some clouds are striping over southern countries.

Rosetta – Galerie de mosaïques [Avril 2014]

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 4,00 sur 5)

Rosetta s’éloigne de 67/P Churyumov-Gerasimenko, afin de ne pas être trop proche du milieu immédiat de la comète qui commence à être de plus en plus encombré par les particules éjectées par le noyau.

ESA_Rosetta_NavCam_20150408_pano_web
8 Avril 2015 – De nombreux jets sont visibles tout autour de la comète. Notez l’ombre de celle-ci dans ce qui s’apparente de plus en plus à une chevelure. 67/P n’est pas encore à son périhélie.

 

Rosetta – Galerie de mosaïques [Février 2015]

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 4,00 sur 5)

Le mois de Février commence fort avec…

3 Février 2015 - Epoustouflante image de 67P envoyée par Rosetta, montrant des jets bien développés, une lueur qui éclaire la zone plongée dans l'ombre et la même ombre qui se projète dans les particules éjectées par la comète !
3 Février 2015 – Epoustouflante image de 67P envoyée par Rosetta, montrant des jets bien développés, une lueur qui éclaire la zone plongée dans l’ombre et la même ombre qui se projète dans les particules éjectées par la comète !

Rosetta – Galerie de mosaïques [Janvier 2015]

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Nouvelle année, nouvelles images.

16 Janvier 2015 - Depuis l'orbite de 30 km, nouvelle vue, toujours aussi fascinante. Les jets sont clairement évidents.
16 Janvier 2015 – Depuis l’orbite de 30 km, nouvelle vue, toujours aussi fascinante. Les jets sont clairement évidents.

Vue en contre-plongée de Churyumov-Gerasimenko, qui montre de délicieux détails dans la zone ombragée du "cou". Notez un jet de matière très intense à environ 13h sur la comète.
21 Janvier 2015 – Vue en contre-plongée de Churyumov-Gerasimenko, qui montre de délicieux détails dans la zone ombragée du « cou ». Notez un jet de matière très intense à environ 13h sur la comète.

31 Janvier 2015 - Spectaculaire image de la comète, montrant des jets de gaz et de poussière très prononcés, avec une très bonne vue sur la région du cou. Admirez Churyumov-Gerasimenko dans toute sa complexité !
31 Janvier 2015 – Spectaculaire image de la comète, montrant des jets de gaz et de poussière très prononcés, avec une très bonne vue sur la région du cou. Admirez Churyumov-Gerasimenko dans toute sa complexité !

Version colorisée de l'image ci-dessus.
Version colorisée de l’image ci-dessus.