db-prods fête ses 10 ans !

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 5,00 sur 5)

En mots

En 2008 j’ouvrais chez OVH mon domaine db-prods.net avec l’objectif de mettre en place un blog pouvant me permettre d’exposer mes productions, qu’elles soient infographiques, vidéo voire même sonores. «db-prods», pour «DB», mes initiales. Qui n’ont pas bougé malgré le changement de mon prénom.

Ce blog a été ouvert tout d’abord pour exposer un travail plastique consistant à effectuer, à pieds, un périple reliant Marseille à Bergerac. Entre parcours physique au sein du territoire et connexions aux réseaux numériques (GPS, Internet) ce travail devait me permettre d’interroger la marche à l’heure du numérique, de plus en plus présent.

Au fil des mois, ce blog a totalement changé de direction, j’ai décidé que Marseille-Bergerac ferait l’objet d’une page à part entière, tandis qu’ici j’y exposerai mes photos astronomiques, paysagères, météorologiques, avec des explications, sans parler de mes productions martiennes et saturniennes, via la sonde Phœnix et Cassini.

Au cours du temps, ce blog s’est étoffé, il a subi plusieurs modifications structurelles et formelles, au gré des mes expérimentations avec le PHP, le CSS et le HTML. Il va sans dire que le système d’exploitation Mac OS X a été une grande source d’inspiration pour moi pour crée mon premier thème, fortement modifié à partir d’une version de base.

En images

Petit historique de versions. Ici, l’aspect de mon blog de 2008 à 2011. J’ai gardé pas mal de temps cette interface, la faisait changer au gré des saisons, c’était très amusant à faire 🙂

Puis en 2011 je change radicalement d’interface avec la volonté de donner un aspect « journal papier » à ce blog. Profitant de l’occasion pour avoir des bannières plus larges, et par conséquent, plus détaillées.

En 2014, je choisis de m’adapter à la nouvelle tendance en webdesign qui est la recherche d’un design « plat », adaptatif (pour une lecture optimale sur smartphone) et une typographie toute en finesse.

Jusqu’à aujourd’hui, où je propose la nouvelle interface de blog, qui renoue avec les couleurs sombres, spatiales des premières années. Je conserve le même jeu de polices (Raleway et Poiret One), et fais le pari d’une bannière plein cadre, visible uniquement sur la page d’accueil toutefois. Celle-ci saura se montrer plus discrète lors de la consultation d’un article en particulier, d’une page ou des archives mensuelles.

En chiffres

Le blog de db-prods, c’est, depuis 2008 :

  • 300 200 vues ;
  • 700 commentaires ;
  • 595 articles publiés
  • 5633 images

Pour finir

Même si depuis 3 ans ce blog affiche une baisse de régime, je continuerai à l’alimenter. Et j’en suis fière au final de ce support web. Alors que tout les contenus sont de plus en plus concentrés sur Facebook, Twitter ou Youtube, je persiste et signe pour la publications de contenus sur cette plateforme, où je peux gérer mes productions comme bon me semble, où j’ai une liberté totale. C’est pour cette raison que jamais db-prods n’aura une page dédiée sur Facebook. Je suis certes sur Twitter, mais mon outil principal restera db-prods et ses deux sites associés : le blog Chez Damia Bouic et Marsrovers Images.

En vous remerciant, que vous soyez nouvel-le arrivant-e ou habitué-e¹ 🙂

Damia Bouic


¹ Sur le sujet de l’écriture dite inclusive (ou dégenrée) je l’utilise ici depuis quelques années et je continuerai à l’utiliser. La langue française étant une langue vivante, elle doit s’adapter aux usages, et non l’inverse. A bon-nne entendeur-se 😉

Meilleurs Vœux 2018

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Comme à chaque 1er Janvier sur ce blog depuis quasiment sa création, l’heure est venue de vous souhaiter une très belle année 2018 !

Que dire de l’année passée ? Bien, 2017 ne fut pas une année des meilleures j’ai envie de dire. Beaucoup de passages à vide, de remises en questions. Vous l’avez constaté, mais depuis deux ans maintenant, l’activité de ce blog est nettement moins élevée qu’avant. Je fais moins de reportages, et ne publie presque plus qu’uniquement du contenu d’origine extraterrestre. Martien on va dire. Et cela n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Je m’assurerai toujours de délivrer ici des productions de qualité, des productions exclusives.
Alors oui, au mois de Mars 2017, j’ai laissé tomber mes productions martiennes. La raison ? Elle est toute simple : je me sens dépassée par les « nouveaux » producteurs d’images. Ils font de l’excellent travail, mais je ne peux décemment pas me placer en « concurrence » avec ces gens qui possèdent des ordinateurs bien plus puissants que le mien et de meilleures compétences en logiciels.
Toutefois, je me suis remise au travail, et j’ai décidé de ne pas me laisser influencer par tout ceci, et me dire que -à quoi bon ?- cela fait 13 ans désormais que je suis dans le secteur, que j’aime faire ce que je fais. Et si je dois mettre plus de temps à sortir une belle image, tant pis ! J’ai conscience de mes capacités en ce domaine.

Mais il n’y a pas que Mars. Sur Terre, à Bergerac, cette année fut une excellente année à orages. J’ai pu exploiter le plein potentiel de mon récent appareil photo numérique, et j’ai produit des images comme je n’en avais jamais vraiment produites en fait. Et cela, j’en suis vraiment contente, même si je dois avouer que ma soif d’orages n’a pas vraiment pu être étanchée.

Jetons un œil du côté statistiques.

Cette année le blog n’enregistre que 11230 visites. Et c’est peu. Vraiment peu. La plus mauvaise année jamais faite. Jusqu’à l’année 2014, j’étais habituée à ce que chaque année il y ait un peu plus de visites. Et cela fait un choc.
Le top 3 des articles les plus visités cette année sont :
1 • Coucher de Soleil … sur Mars
2 • Explorons le tunnel du Rove
3 • Tutoriel : Hugin – Ou l’ultra grand angle gratuitement

J’espère pouvoir redresser un peu la barre et être un peu plus présente sur ce blog cette année.

De ma part, meilleurs vœux 2018 !

Nouvelle Année 2017

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Je vous adresse mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2017. En faisant le vœu que celle-ci soit meilleure que la précédente…

Un constat un peu amer pour cette année passée. Sur plusieurs niveaux. Je ne ferais pas de points statistiques, mais une chose ressort : jamais ce blog n’aura connu aussi peu de visites. Plusieurs raisons, mais une est évidente : le peu de contenu proposé ici. J’ai connu de nombreux passages à vide, des remises en questions, des pertes de confiance, des moments où je voulais tout arrêter, car, notamment en matière d’imagerie martienne, de nouveaux arrivants font un travail excellent, plus efficacement, plus rapidement. Cela fut très dur pour moi, à tel point que j’ai failli cesser mon travail. Je vous en parle car de même qu’il faut parler des bons moments, il faut aussi évoquer les moments moins bons. Et 2016 en fut ponctué de nombreux.

Je met en 2017 une nouvelle confiance, j’ai repris en main mon travail d’imagerie, je ne compte pas le lâcher de si tôt. Et peu importe si des gens qui sont équipés en meilleur matériel, avec de meilleures compétences logicielles, font mieux que moi, je persisterai à produire des cartes postales martiennes. Qu’on se le dise !

Bonne année tout le monde, le meilleur pour vous tous-t-es.

Parlons station de travail

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Un billet de blog un peu long, pour plusieurs raisons.

Chère Apple,

J’ai toujours admiré tes produits, tes propositions en terme de design et comment tu arrivais à concentrer des hautes technologies dans des appareils aussi bien pensés, aussi bien conçus. On s’est connues lors de mon concours à l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Marseille, début Mai 2005. Je découvrais les modèles Power Mac G4, de toute beauté. Je découvrais le Système 9 qui équipait encore certaines machines, mais aussi Mac OS 10.3 (Panther), qui en équipait d’autres. J’ai tout de suite apprécié l’environnement de travail, l’interface graphique. Ce sentiment restera identique à mon entrée à l’ESBAM. Les années suivantes, je passerai un certain temps à travailler sur de vieux Mac sous Système 9 et un eMac sous Panther. Le Dock, le Finder, Exposé, etc. Tout ça emballé dans une jolie machine arrondie de couleur blanche et un clavier robuste.
Je n’avais qu’un vieux PC portable (que je surnommais affectueusement le Rameur Portable, car il ramait et était portable), au clavier dysfonctionnel, m’obligeant à trimballer un clavier externe en port PS2, et avec aucune autonomie car batterie morte, le tout sous Windows XP. Ce n’est qu’à la fin du mois de Décembre 2007 que j’ai eu le Macbook Pro 15″ dont je me sers actuellement pour rédiger ce billet.
J’adore mon Mac, vraiment. Je lui dois une grande partie de mes productions. C’est sur celui-ci que j’ai vraiment perfectionné mes techniques de traitement de l’image, et de production infographique. Et il est passé par plein de choses. La chaleur de mon studio à Luminy lors d’épisodes caniculaires, le froid lors d’acquisitions d’images à la webcam au foyer de feu mon télescope 130/900 (à moins que toi, oui toi, tu ne l’aie gardé, ou vendu).

img_0296

Des chutes, du lit, à vélo. Et puis les réparations et upgrades. Le remplacement de la carte mère en 2010 suite à une malfonction du processeur graphique (à la charge de Nvidia). Le changement de la batterie. L’ajout de mémoire vive. L’ajout d’un SSD. Encore de nouveaux changements de batteries. Le passage de Mac OS 10.5 (Leopard) à Mac OS 10.11 (El Capitan). Bref, tout un tas de trucs. Je dois dire, Apple, que ton matériel valait vraiment le coup. C’est du robuste. Du durable (ou bien mon modèle passe au travers du filet de l’obsolescence programmée). Et c’est réparable. Les pièces peuvent être interchangées.

Aux environs de 2012, tu sors le Macbook Pro Retina, à l’écran égalant des impressions à 300dpi environ, donnant un rendu magnifique aux graphismes. J’avais encore franchement envie de changer de Mac pour me le procurer. Mais le tarif était très dissuasif, d’autant qu’en 2012, je suis dans une galère de plus en plus sombre.
Steve Jobs est passé de vie à trépas peu avant. Et il s’est passé quelque chose d’inexplicable chez toi Apple. Il fallait produire le mac le plus fin et le plus léger possible. Le nombre de ports disponible sur le modèle pro de tes portable a chuté. Mais ce qui pour moi sonne la séparation de nos route, ce sont tes derniers Macbook Pro équipés de cette TouchBar absolument inutile, en un mot : gadget. Sans parler des 4 ports Thunderbolts uniformes, obligeant à s’équiper de tout un arsenal de câbles et d’adaptateur, même pour une simple carte SD (car oui, le port SD n’est plus là sur tes derniers modèles).

Et quand on voit le score de réparabilité du Macbook Pro 15″ 2016, de 1/10, cela n’incite guère à investir dans un ordi qui ne sera que difficilement customisable sur le long terme. Pour avoir un meilleur score, il faut remonter jusqu’au Macbook Pro Unibody 15″ de 2011, qui est de 7/10 !

Donc, Apple. STOP à la course à la finesse et à la légèreté. En tant que professionnelle, je veux du matériel fiable, dans chaque élement puisse être remplacé, augmenté, pour suivre les évolutions technologiques et logicielles. Je veux du matériel qui ne nécessite pas tout un armada d’adaptateurs pour pouvoir travaille correctement (vous vous rendez compte, sur le dernier Macbook Pro, le port SD a carrément sauté !). Imagine, Apple, ce qu’il serait possible de produire comme ordinateur portable avec les produits d’aujourd’hui, dans la coque d’un Macbook Pro de 2007 ! C’est bien simple, dans mon ordi actuel, j’ai la place pour DEUX Macbook Pro 2016. Mais tu persistes dans ton obsession navrante de la finesse, de la légèreté. Si l’on veut de l’ultraportable, la gamme Air était très bien. Ainsi que les tablettes. Dans Macbook Pro, il y a PRO. Tâche de ne pas l’oublier, Apple.

Bien cordialement.

Situation actuelle

Mon Mac, il arrive au bout. D’abord l’affichage de l’écran qui a progressivement diminué en l’espace de deux ans jusqu’à totalement s’éteindre cet été. Voici ce que l’on pouvait voir quand il y avait encore une alimentation à LED à peu près fonctionnelle (et oui oui, il s’agit d’un fond blanc affiché à l’écran) :

img_5142

Et puis il y avait ces fissures qui s’étaient produite près de la charnière.

img_5144img_5145Jusqu’au coup de grâce, porté par l’uns de mes chats (qui avait vu une mouche sur l’écran et avait décidé de grimper dessus). J’ai entendu un horrible fracas et j’ai vu mon écran totalement cassé à sa basse, ne tenant uniquement que par les câbles. Voici la situation actuelle.

img_6648

img_6649

Sur cette vue on voit l’inverter LCD qui est dehors, ainsi que la carte LCD (le contrôleur du rétro-éclairage). Mais l’ordi fonctionne encore parfaitement. Même si je dois utiliser un écran externe pour l’affichage.

img_6650
La vérité c’est que je ne vais pas pouvoir garder mon Macbook Pro de 2007 éternellement. Un jour la carte mère me lâchera. Ou l’alimentation électrique. Que sais-je ? Mais je ne considère comme pas possible de basculer sous un autre système (et surtout pas Windows). Car j’ai mes habitudes. Mac OS reste, pour moi, un excellent système avec lequel je suis franchement à l’aise. Et puis aussi, à l’opposé, même si j’avais les moyens, je refuse de m’acheter l’uns des derniers Macbook Pro, dont les pièces sont impossibles à changer, le matériel impossible à upgrader. Ma seule option reste de me procurer un ordi de l’époque où on pouvait faire encore quelque chose avec le matériel. Soit 2010 ou 2011. Les premiers modèles Unibody. D’occasion on peut en trouver des abordables. Donc voilà mon projet pour la fin de l’année : changer de Macbook Pro, pour un plus récent, mais qui aura encore conservé une partie de ce que j’aime dans mon ordinateur. J’oubliais aussi les bugs du pilote graphique de Nvidia qui sont mystérieusement apparus juste après la mise à jour vers Mac OS 10.11.6. Et puis d’étranges bruits provenant du ventilateur gauche qui apparaissent par intermittence.

Bref, il FAUT que je change mon ordinateur. Car c’est mon OUTIL DE TRAVAIL. Et que si celui-ci arrive en fin de vie, finies les images martiennes, fini les reportages photos, l’entretien de ce blog, etc.

Merci pour votre attention.

31ème Rencontre Nationale d’Infoclimat – Jour 1

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 4,00 sur 5)

Cela faisait longtemps n’est-ce pas 😉

Faut dire que longue fut l’attente, et surtout avoir enfin une opportunité d’y aller (financièrement parlant), et pouvoir profiter de ces merveilleuses rencontres entre passionné-e-s de météo. Avant je faisais de façon quasi systématique le séjour sur sa totalité. Ici, c’est -malheureusement- loin d’être le cas, étant donné que je n’ai séjourné que durant 2 jours et demi. Donc formule un peu courte, j’espère pouvoir faire plus long lors de la rencontre hivernale.

Cette rencontre nationale se déroulait à Condom, dans le Gers, et se déroulait du 23 au 30 Juillet 2016. J’y ai pris part du 28 au 30 Juillet (le 30 jour du départ, le matin donc ce n’est pas tellement un jour à compter).

Le 28 Juillet, c’est à Toulouse que nous débarquons, à la Météopole, là où se tiennent les bureaux de Météo-France, ainsi que l’École Nationale de la Météorologie. Visite exclusive réservée à Infoclimat. Après un repas pris au réfectoire de MF, nous commençons la visite. Tout d’abord, le bâtiment qui abrite les prévisionnistes (entre autres).

IMG_5963

IMG_5967
Désolée mais je trouverai régulièrement l’architecture de ces lieux propice à quelques clichés totalement hors sujet.
IMG_5969
Et donc, voici le fameux espace où sont réalisées, préparées, rédigées les prévisions émises par MF, et où sont aussi mises en place les vigilances météo.

IMG_5973

Continuer la lecture de « 31ème Rencontre Nationale d’Infoclimat – Jour 1 »

Feu d’artifices du 14 Juillet 2016 à Bergerac

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (4 vote(s), moyenne de 4,75 sur 5)

Donc voilà, comme chaque année sur ce blog, galerie photo du spectacle pyrotechnique du 14 Juillet 🙂

Cette année, celui de la ville de Bergerac, ma ville natale. Un très beau spectacle, avec une musique originale (et pas originale dans le sens «peu commune» mais originale dans le sens «composée pour / dédiée»), le tout entièrement crée et orchestré spécialement par Alban Peyronnet, lui aussi natif de Bergerac. Donc bref : lézimajes !

IMG_5848_01

IMG_5854_01

IMG_5856_01

IMG_5862_01

IMG_5870_01

IMG_5880_01

IMG_5893_01

IMG_5904_01

IMG_5909_01

IMG_5912_01

IMG_5914_01