Archives de catégorie : Paysage

Sol 1611 Late Afternoon

Essayons de faire revenir ce blog à la vie (lol…).

Alors, au Sol 1611 (hier, soit le 16 Février), Curiosity a acquis une petite mosaïque Navcam de fin d’après-midi. Le but était d’obtenir l’ombre du rover devant le Mont Sharp. Malheureusement, trop de poussière dans l’atmosphère, le Soleil était trop atténué et aucune ombre n’était visible. Toutefois le panorama offre une jolie ambiance et je n’ai pas pu m’empêcher d’en produire une version colorisée. Vous trouverez ici une version monochrome et la version colorisée. Qui fut un enfer à produire, par ailleurs…

Trying to bring this blog back to life.

So, on Sol 1611 (yesterday, the 16th of February), Curiosity took a little Navcam late afternoon mosaic. The goal was to get the rover shadow in front of Mount Sharp. Sadly, too much dust in the atmosphere, the Sun was too weak to create sharp shadows. But, this panoramic offers us a good mood, and I couldn’t resist to produce a colorized version of it. You will find a greyscale version and a colorized version. Which was hell to produce…

And special thanks to Doug Ellison for the engineering part of this panorama 🙂

Nouvelle Année 2017

Je vous adresse mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2017. En faisant le vœu que celle-ci soit meilleure que la précédente…

Un constat un peu amer pour cette année passée. Sur plusieurs niveaux. Je ne ferais pas de points statistiques, mais une chose ressort : jamais ce blog n’aura connu aussi peu de visites. Plusieurs raisons, mais une est évidente : le peu de contenu proposé ici. J’ai connu de nombreux passages à vide, des remises en questions, des pertes de confiance, des moments où je voulais tout arrêter, car, notamment en matière d’imagerie martienne, de nouveaux arrivants font un travail excellent, plus efficacement, plus rapidement. Cela fut très dur pour moi, à tel point que j’ai failli cesser mon travail. Je vous en parle car de même qu’il faut parler des bons moments, il faut aussi évoquer les moments moins bons. Et 2016 en fut ponctué de nombreux.

Je met en 2017 une nouvelle confiance, j’ai repris en main mon travail d’imagerie, je ne compte pas le lâcher de si tôt. Et peu importe si des gens qui sont équipés en meilleur matériel, avec de meilleures compétences logicielles, font mieux que moi, je persisterai à produire des cartes postales martiennes. Qu’on se le dise !

Bonne année tout le monde, le meilleur pour vous tous-t-es.

Curiosity At Precipice – A colorized Postcard

Curiosity a été condamnée à l’immobilité forcée. La raison ? Un défaut dans l’outil de forage situé sur le bras robot. Pour éviter que le problème ne s’envenime, la prudence a voulu que le rover soit immobilisé le temps de trouver la cause de la panne.

Au Sol 1547 et 1552, Curiosity a pris quelques images Navcam du site alentours. J’ai composé un panorama, disponible ici, et je me suis dit qu’il y avait matière à faire une petite carte postale de ce site, nommé Precipice, où la vue est très dégagée en direction du Mont Sharp, montrant toute la zone à sa base. C’est quelque part vers la droite de la montagne que le rover se dirigera, continuant son ascension, nous fournissant sans doute de magnifiques vues.

Curiosity was condemn to immobility. The reason ? An issue in the drilling tool located on the rover arm. To avoid other issues, the team took care to fix the rover position in a while, to diagnose the isssue.

On Sols 1547 and 1552, Curiosity has taken several Navcam images of the landscape. I composed a panorama, available here, and I was telling myself that it could be a good opportunity (haha, inside joke… anyway), to do a Postcard of this place, called Precipice, where the view is very clean toward Mount Sharp and its basis. It’s somewhere to the right of the mountain that the rover will go, continuing her ascending, providing us some beautiful shots.

sol1547_1552_pano_postcard_colorized_web

Mer de brouillard en Dordogne

En ayant quelques peu marre de passer à côté de choses intéressantes, je me suis dit que ça suffisait. Les situations anticycloniques en Dordogne sont favorables aux phénomènes d’inversions (c’est à dire aire froid surmonté d’une couche d’air moins froid, voire doux). La conséquence : des brouillards se forment dans les vallées, et les collines émergent. Donc forte possibilité d’avoir une mer de brouillard, phénomène que je n’avais plus photographié avec attention depuis mes sorties sur le Mont Puget. C’est dire !

N’ayant pas de véhicule, j’ai décidé de prendre mon vélo pour aller à Creysse, une petite commune où j’ai passé une bonne partie de ma vie enfantine et adolescente. Je connais donc très bien les lieux. Et les points de vue potentiels.

Je me lève à 7h du matin, et je décolle à 8h, dans le jour naissant, et un brouillard dont la visibilité n’excédait pas les 100 m.

Arrivée à Creysse, je tente un point de vue situé au Château de Tiregand. Mais le brouillard y est présent, « ça ne perce pas » comme on dit dans le jargon. Je prolonge mon chemin sur le hauteurs, et décide d’aller voir un autre point de vue, situé un peu plus haut. Celui-ci est aussi immergé. Entretemps, en haut d’une petite montée, je me retrouve au niveau exact de la limite brouillard/air clair.

img_6529

Et c’est au moment du lever du Soleil, qui se déroule derrière un chêne.

img_6532

Je tente mon va-tout en direction de Saint-Sauveur-de-Bergerac. Il y a quelques endroits bien dégagés, du moins dans mes souvenirs. Je traverse de nouveau l’interface. Beaux contrastes avec le Soleil à peine levé.

img_6536

img_6537_01

Et j’arrive dans une zone clairement dégagée, sans la moindre brume. La mer de brouillard se devine.

img_6541

Mais cela ne me suffit pas. Je DOIS dominer la vue. Et c’est en prenant un chemin agricole que je me retrouve au sommet d’une colline, près d’un ancien moulin ou en tout cas, un vieil édifice datant du XIXème siècle. Bingo !

img_6549

Continuer la lecture

Visitons le Château de Beynac

Alors j’avais déjà rendu une petite visite à mon château favori en 2011, mais n’ayant pu en faire la visite car trop tard.

En début de semaine donc, j’ai corrigé le tir, avec une visite détaillée de ce château, l’uns de mes favoris du Périgord Noir, avec celui de Castelnaud.

Donc zou, les images.

Le mur d’enceinte du château avec la porte principale.

img_6423

On franchit un niveau et on se retrouve au pied du donjon, qui est la place forte de l’édifice.

img_6428

Edifice imposant, brut, malgré quelques touches de « modernité » façon XVIIème siècle avec l’extension située à droite, comme l’attestent les fenêtres assez larges.

img_6429

Continuer la lecture

Orage du 13 Septembre 2016 : monumental !

img_6272

Voilà l’état du ciel tel qu’on l’a trouvé en arrivant à Monbazillac (à la Tour des Vents exactement), pour assister confortablement à l’arrivée d’un orage qui se faisait attendre. Pour ne pas dire THE orage attendu. Car depuis le 30 Juillet dernier, on a rien eu.

Le contexte, rapidement. Températures caniculaires en ce mois de Septembre, prolongeant un mois d’Août tout aussi torride. Mais le temps allait changer avec l’arrivée d’une goutte froide dans un profond thalweg et le creusement d’une dépression sur le golfe de Gascogne. Forte instabilité et dynamique de basse couche élevée. L’air chaud allait être remplacé par de l’air frais venant directement du Nord de l’Atlantique. Il va sans dire que les modélisations étaient spectaculaires avec un clair changement de temps sur tous les paramètres. L’orage associé allait être explosif.

Sur la photo précédente on distingue plusieurs éléments. En haut un voile de nuages d’altitudes correspondant à l’enclume de ligne de cumulo-nimbus qui approche. Au milieu des cumulus castellanus, indicateurs de ciel pré-orageux, et en bas, près de l’horizon, des nuages effilés, empilés : l’arcus, encore tapis dans les brumes. Mais plus pour longtemps. Sur ce panoramique sa forme est plus discernable.

img_6275-img_6277_01

Zoom sur ce qui se cache dans les brumes, le front de rafale associé à l’arcus, caractérisé par des nuages bas. En fait l’abaissement maximal du niveau de condensation à l’interface air chaud – air froid.

img_6281

Continuer la lecture

A Butte on Mars – Sol 1454 Postcard

Une simple image des strates d’un monticule rocheux de plusieurs mètres de haut sur le site de Murray Buttes, pris par Curiosity au Sol 1454.

A simple image of layers from a pile of rocks, high of meters on the Murray Buttes site taken by Curiosity on Sol 1454.

sol1454_mastcam100_postcard_web

Buttes, and Beyond – Sol 1419 Postcard

Au Sol 1419, Curiosity a utilisé sa caméra à la focale la plus élevée (donc la plus « grossissante ») sur les buttes Murray, et quelque chose situé en arrière-plan. Ce quelque chose ne couvre qu’une petite surface mais en dis long sur les dimensions du site. Devant, un morceau d’affleurement rocheux avec de multiples strates, qui, telles un livre, renseignent sur l’histoire aréologique de Mars. Plus loin, un autre affleurement. Et plus loin encore, d’autres éléments, qui nous paraissent insignifiants mais qui sont des collines de plusieurs centaines de mètres de haut. Et il y en a plein. Plus loin encore, les pentes d’Aeolis Mons, couvertes de rides, qui sont autant de vallons encaissés, profonds de plusieurs centaines de mètres ! Enfin, la crête de la montagne, qui nous surplombe probablement de mille mètres, voire plus. Mars, c’est la démesure. Et cette vue spectaculaire en saisi toute l’infime beauté.

On Sol 1419, Curiosity used her camera with the longest focal, on Murray Buttes and something in background. This something is cover only a few area but tells us a lot on the scales of this site. Front of us, a piece of outcrop with multiple layers, which, like a book, talks about martian areological history. Beyond, an other outcrop. And farther, more elements, which can appear little but are hills, tall of hundred of meters. And there are a lot. Much more farther, the slopes of Aeolis Mons, covered with some sort of ripples, which are in fact deep valleys, with hundred of meters of depth. Finally, the mountain ridge, which dominate us probably from a thousand of meters, even more. Mars, this is excessiveness. And this spectacular shot is giving us all of its subtile beauty. 

Sol1419_Mastcam100_postcard

Sol 1421 Postcard

Une carte postale du Sol 1421, effectuée à la Mastcam34 par Curiosity. Rajout de ciel sur une reprojection rectilinéaire du panorama 360° du site, près des Buttes Murray. Le Mont Sharp et le Mont Aeolis sont parfaitement visibles, et au sol, l’ombre du rover.

A Postcard at Sol 1421, made with Mastcam34 by Curiosity. Sky added on a rectilinear reprojected version of this 360° panoramic, near Murray Buttes. Mount Sharp and Aeolis Mons are clearly visible, and on the ground, rover shadow.

Sol1421_Mastcam34_postcard_web

Arrival at Murray Buttes – Sol 1417 Postcard

Mars et les images de Curiosity. Cela faisait longtemps, n’est-ce pas ? J’ai décidé de revenir dans une production plus régulière d’images qu’avant. En effet, j’avais marqué une pause, ne me contentant que d’assembler quelques panoramas de temps à autres. Donc considérez que je suis de retour 🙂

Pour fêter ceci, une carte postale, crée à partir de ce panorama Navcam complet pris au Sol 1417, alors que le rover approchait des Buttes Murray, ce défilé rocheux que l’on peut voir au centre. Travail dans Gimp pour la reconstruction du ciel, et de la mise en couleur, qui est l’unes de celles qui m’aura demandé le plus de travail (j’ai vraiment poussé les détails colorés pour le corps du rover).

Mars and Curiosity’s pictures. Been a long time, uh ? I decided to come back into a more intense production. Actually, I made a big break, allowing myself to a few panoramas from time to time. So, consider I’m back 🙂

To celebrate this, a Postcard of this full Navcam panoramic taken on Sol 1417, when the rover was approaching Murray Buttes, some vertical outcrops we can see at the center of the picture. Processing in Gimp for sky reconstruction and colorization, which was one of the most consuming time to do (I really pushed forward the color details on the rover body).

Sol1417_pano_colorized_postcard_web