Archives de catégorie : Urbanité

31ème Rencontre Nationale d’Infoclimat – Jour 2

2ème jour de rencontre, et le dernier aussi. Je consacrerai cette journée à la découverte de lieu où est situé le gîte : Condom.

Le gîte tout d’abord, une ancienne cave à Armagnac. Vi vi. Et j’ai dormi à côté d’un immense pressoir à raisins qui était toujours là 🙂

IMG_6032

Et je décide de faire une petite balade matinale alors que les températures commencent déjà à bien grimper.

Voici la Baïse, la rivière qui traverse la petite ville. Celle-ci est navigable et offre des activités de canoë.

IMG_6034

Je photographie une libellule aux reflets bleu métalliques.

IMG_6037

A cet endroit une retenue d’eau élargi la rivière.

IMG_6038

Je découvre de magnifiques recoins qui m’évoquent soudain la Comté.

IMG_6041

Continuer la lecture

31ème Rencontre Nationale d’Infoclimat – Jour 1

Cela faisait longtemps n’est-ce pas 😉

Faut dire que longue fut l’attente, et surtout avoir enfin une opportunité d’y aller (financièrement parlant), et pouvoir profiter de ces merveilleuses rencontres entre passionné-e-s de météo. Avant je faisais de façon quasi systématique le séjour sur sa totalité. Ici, c’est -malheureusement- loin d’être le cas, étant donné que je n’ai séjourné que durant 2 jours et demi. Donc formule un peu courte, j’espère pouvoir faire plus long lors de la rencontre hivernale.

Cette rencontre nationale se déroulait à Condom, dans le Gers, et se déroulait du 23 au 30 Juillet 2016. J’y ai pris part du 28 au 30 Juillet (le 30 jour du départ, le matin donc ce n’est pas tellement un jour à compter).

Le 28 Juillet, c’est à Toulouse que nous débarquons, à la Météopole, là où se tiennent les bureaux de Météo-France, ainsi que l’École Nationale de la Météorologie. Visite exclusive réservée à Infoclimat. Après un repas pris au réfectoire de MF, nous commençons la visite. Tout d’abord, le bâtiment qui abrite les prévisionnistes (entre autres).

IMG_5963

IMG_5967
Désolée mais je trouverai régulièrement l’architecture de ces lieux propice à quelques clichés totalement hors sujet.
IMG_5969
Et donc, voici le fameux espace où sont réalisées, préparées, rédigées les prévisions émises par MF, et où sont aussi mises en place les vigilances météo.

IMG_5973

Continuer la lecture

Feu d’artifices du 14 Juillet 2016 à Bergerac

Donc voilà, comme chaque année sur ce blog, galerie photo du spectacle pyrotechnique du 14 Juillet 🙂

Cette année, celui de la ville de Bergerac, ma ville natale. Un très beau spectacle, avec une musique originale (et pas originale dans le sens «peu commune» mais originale dans le sens «composée pour / dédiée»), le tout entièrement crée et orchestré spécialement par Alban Peyronnet, lui aussi natif de Bergerac. Donc bref : lézimajes !

IMG_5848_01

IMG_5854_01

IMG_5856_01

IMG_5862_01

IMG_5870_01

IMG_5880_01

IMG_5893_01

IMG_5904_01

IMG_5909_01

IMG_5912_01

IMG_5914_01

Flickr, ancien prénom et autres

Depuis mon article de vœux 2016, j’ai pas écrit grand chose. J’ai même rien publié du tout.

Donc non, mon blog n’est pas mort. Ni à l’abandon. C’est juste que bon, la saison hivernale en Dordogne c’est assez ennuyeux. Y a bien eu quelques orages début Janvier (assez étonnant pour un mois de Janvier d’ailleurs), et un temps limite tempétueux. Le fleuve Dordogne était à un moment le centre de mon attention, car celle-ci, par deux, s’est bien gonflée,  pour atteindre des niveaux assez impressionnants. Avant de passer aux quelques photos, deux annonces, faites chacune avec un visuel.


 

Flickr_wordmark

Je suis donc chez Flickr, et j’y dépose régulièrement des photos. Je commence à en avoir un certaine quantité, et ça me pousse à mettre le lien vers ma galerie depuis mon blog. Je continuerai les articles photos ici, mais Flickr sera désormais l’endroit où on retrouvera le plus de mes photos dites « ponctuelles ».

C’est donc ici : https://www.flickr.com/photos/66754587@N06/


 

NeMoreDeadnam

Mais qu’est-ce qu’elle peut nous vouloir avec son visuel bof et son prénom ?

La question est recevable. Seulement, en arrière-plan, j’ai effectué un travail qui fut plutôt monumental : effacer mon ancien prénom de mon blog. En effet, jusqu’à encore avant-hier, mon ancien prénom demeurait dans un quantité invraisemblable de signatures de photos, recouvrant toute l’année 2011 et une partie de l’année 2012. Le logiciel que j’ai utilisé on en parlera après, car il va nécessiter un paragraphe à lui seul. Mais j’a pu, enfin, modifier TOUTES mes photos et changer le prénom pour l’actuel, tout en conservant le style des signatures utilisées à l’époque. J’ai également travaillé à évacuer mon ancien prénom de tout un tas de productions spéciales (mosaïques MODIS, cartes postales de Mars, etc.). Enfin, j’ai relu l’intégralité de mes articles, pour corriger le genre auquel je m’adressais. De nombreux commentaires furent également modifiés pour remplacer mon ancien prénom par l’actuel. Donc je suis enfin chez moi, chez Damia Bouic 🙂

Le visuel ci-dessus contient toutes les polices d’écritures employées dans mes signatures, et sur mon blog. La Lucida Grande (années 2008 à 2011), la Trajan Pro (D), la Copperplate (a), la Play (m -utilisée pour mes images de Mars), la Rosarivo (i, et les années 2012, 2013 et 2014), et la Raleway Ultra-Thin (a et 2015, 2016, actuellement utilisée).


 

Darktable
Darktable, un soft qui vous veut du bien

Je dois vous faire un paragraphe un peu spécial pour un logiciel que j’ai testé, et vite adopté. Il s’agit de l’extraordinaire -et trop peu connu- Darktable. J’étais quelque peu réticente à l’idée de m’en servir car je n’ai pas trouve l’interface très intuitive, et je l’ai trouvé assez déroutante par rapport à mes habitudes sous Gimp. Alors qu’on soit clair-e-s : ce logiciel est avant tout un logiciel orienté traitement de photographie. Ce n’est pas un logiciel d’édition graphique. Pour ça vous avez Gimp, ou encore Inkscape. Non, la puissance de Darktable réside dans sa quantité considérable de modules d’éditions de l’image, de filtres et d’actions sur bon nombre de paramètres. Ce logiciel est non-destructif car toutes les modifications peuvent être annulées d’une simple désactivation du module. Il peut travailler en 8 bits, mais également en 16 bits (et même en 32 bits si je dis pas de bêtises), et il dévoile tout son potentiel avec des images RAW.
Chose très importante aussi, ce logiciel repose sur un logique de modules, qu’on peut sauvegarder en tant que réglages, et qu’on peut retrouver plus tard. On peut les dupliquer. Les empiler. Les appliquer avec des modes de fusion. Bref on peut en faire à peu près tout ce qu’on veut, c’est sans limite.
Il y a aussi la possibilité de travailler par lots, et ça c’est aussi très important, notamment quand on a une quantité importante de clichés, auxquels on veut appliquer toute une suite de réglages comme par exemple la saturation des couleurs, la balance des blancs, la netteté, le réglage des tons clairs/tons sombres… ou bien appliquer un filigrane aux images. Ce qui fut LA solution qui fut salvatrice pour moi, afin d’éditer massivement les images passées de mon blog et enfin changer les signatures !

Bref, Darktable est logiciel vraiment bien, et qu’on trouve ici : http://www.darktable.org

Il est libre, open-source et multiplateforme (sauf la version compilée pour windows qu’on doit compiler soi-même). Si Gimp est l’équivalent libre de Photoshop, Darktable est assurément l’équivalent libre de LightRoom !


 

Pour finir, quelques images de cet hiver. Parce que bon, Bergerac c’est peut-être pas Byzance mais c’est sympa quand même !

Bergerac c’est avant tout, et surtout, la Dordogne. Omni-présente. Et ses berges offrent des endroits accueillants.

CrepusculeDordogne

IMG_2240

IMG_3599_02

Cet hiver on aura quelques trucs. Comme de la neige par exemple, avec une Dordogne fumante.

IMG_3009

De l’orage donc, je disais. Avec ici un bel arcus. Au tout début du mois de Janvier, ouaip !

IMG_3483_02

De jolis crépuscules. Bon, ce n’est que le 3ème que je partage dans cet article hein ^^

IMG_2869

Une ambiance, dans le brouillard, près de la Dordogne. Tout près.

70D_Bergerac_151115

En centre-ville également, avec les grandes guirlandes lumineuses qui dégringolent de Notre-Dame :

IMG_3076_web

Et enfin, les variations du niveau du fleuve Dordogne qui m’ont amenée à faire un certain nombre de clichés.

IMG_3429_01
Une averse vient de se dissiper, les nuages se déchiquettent.
IMG_3434_01
Les Quais Salvette, indicateur très précieux pour suivre au centimètre près les évolutions de la Dordogne. Regardez bien le panneau « Embarcadère Gabares »
IMG_3512_01
Ici, le terrain de camping de la Madeleine, totalement recouvert. Zone régulièrement inondée, comme peuvent en témoigner les prises électriques surélevées.
IMG_3655_02
La Dordogne a son plus haut niveau en Février, avec une côte à 3,80 ! Le panneau « Embarcadère » est inondé jusqu’au cou !
IMG_3687-IMG_3688_03
Bergerac éclairée par le Soleil de fin de journée. En premier plan, la Dordogne, en colère, qui charrie des débris récoltés sur les berges, en amont.

 

Voilà pour cet article, un peu long je vous l’accorde, mais au final, j’avais quand même des choses à dire et à montrer !

Dites bonjour au 70D !

Mon Canon EOS 400D m’a suivi durant 5 années de ma vie. 5 années à me suivre, sous la pluie, la neige, la grêle, l’orage, le vent, les embruns salés, la canicule, le brouillard, le givre, le ciel nocturne. Mais aussi sur les toitures, dans les souterrains, dans des espaces abandonnés. Mais également au bord de mer, à la montagne, dans les villes, les villages, les campagnes, les forêts, les champs. 5 ans de compagnie. Depuis Janvier 2010. Il a pu être le témoin de mes dernières années en école des Beaux-Arts. Le témoin indispensable de ma transition. J’ai pu le pourvoir d’un objectif ultra-grand angle Sigma 10-20 mm.

Ces 5 ans avec mon 400D c’est :

  • 102,8 Go de photos ;
  • 34 058 photos ;
  • Et… beaucoup d’articles de blog !

Mais hier, à ma grande surprise, sans signes avant-coureurs, je retrouvais l’appartement avec deux cadeaux de mon chéri :

  • Un trépied tout neuf Manfrotto ;
  • Un Canon EOS 70D en kit.

Un 70D… Mon chéri est incroyable. Juste. Incroyable. Cadeau, comme ça !

Autant vous dire que cet appareil photo c’est juste de la bombe. Je passerai sur les nouveautés par rapport au 400D. Le mode vidéo full HD, l’écran escamotable et tactile multitouche, des ISO en veux-tu en voilà, le mode HDR, le Dual Focus, et tout un tas d’autre choses. Je passe d’un capteur 10 mpx à un capteur 20 mpx. Bref : un boitier qu’il est sérieux qu’il en a dans le ventre !

Maîtriser la bête ne fut pas totalement aisé et je suis encore en train de prendre mes marques à l’heure actuelle. J’attends de pouvoir faire de vraies sorties pour exploiter son plein potentiel. Et j’ai le temps 🙂 Mais toutefois, ma petite revue en quelques clichés obtenus avec ce nouveau bestiau.

Le tout premier cliché. Toujours important. Pour le 400D c'était la vue vers l'Est avec le Mont Puget. Ici, guère de Mont Puget, mais vue vers l'Est depuis le Vélux tout de même !
Le tout premier cliché. Toujours important. Pour le 400D c’était la vue vers l’Est avec le Mont Puget. Ici, guère de Mont Puget, mais vue vers l’Est depuis le Vélux tout de même !
Vue extérieure. J'utilise le zoom fourni qui est le 18-135, 3,5/5,6 fourni de base, et qui donne de très bon résultats au grossissement maximum.
Vue extérieure. J’utilise le zoom fourni qui est le 18-135, 3,5/5,6 fourni de base, et qui donne de très bon résultats au grossissement maximum.
Le mode HDR m'a vite intriguée et j'ai fait un test. C'est assez convaincant : les ombres sont débouchées et le ciel n'est pas cramé. Faire attention durant l'acquisition car l'apn déclenche trois vues qu'il empile ensuite. Donc ne pas bouger durant la rafale.
Le mode HDR m’a vite intriguée et j’ai fait un test. C’est assez convaincant : les ombres sont débouchées et le ciel n’est pas cramé. Faire attention durant l’acquisition car l’apn déclenche trois vues qu’il empile ensuite. Donc ne pas bouger durant la rafale.
Zoom sur la Lune avec le 18-200 mm. Cette image est un recadrage à 100%, dont les détails ont été réhaussés sous Gimp (ondelettes). Photo prise à MAIN LEVÉE !
Zoom sur la Lune avec le 18-200 mm. Cette image est un recadrage à 100%, dont les détails ont été réhaussés sous Gimp (ondelettes). Photo prise à MAIN LEVÉE !
En basse lumière il se défends bien mieux que mon 400D, et le traitement du bruit est bien meilleur. Ici une vue sur une bougie chauffe-plat, autant dire pas beaucoup de lumière dispo. Et pourtant. 12800 ISO pour ce cliché.
En basse lumière il se défends bien mieux que mon 400D, et le traitement du bruit est bien meilleur. Ici une vue sur une bougie chauffe-plat, autant dire pas beaucoup de lumière dispo. Et pourtant. 12800 ISO pour ce cliché.
Nouveau test du mode HDR. La rue de la République à Dijon ;)
Nouveau test du mode HDR. La rue de la République à Dijon 😉
Test des capacités de macro du 18-135. Ceci est un recadrage à 100%. La photo est nette et sans bavure sur ce cliché fait à 800 ISO, sur le capuchon de protection de l'objectif.
Test des capacités de macro du 18-135. Ceci est un recadrage à 100%. La photo est nette et sans bavure sur ce cliché fait à 800 ISO, sur le capuchon de protection de l’objectif.

J’ai réellement hâte de le tester sur trépied sous un ciel nocturne, pour voir si je peux obtenir la Voie Lactée avec le mode ISO élevé. Hâte également de filmer des orages de jour afin de saisir des impacts de foudre diurnes. Hâte de faire tout un tas de choses en fait…
Voilà, désormais, mes photos seront faites avec ce beau boitier, offert amoureusement par ma moitié 🙂

Urbex à Dijon – Rendons visite à une grue

Ma dernière exploration urbaine remonte à Septembre 2012, quand, à Saint-Nazaire, j’avais escaladé une grue portuaire.

Le manque, ainsi que la motivation de mon chéri à vouloir prendre de la hauteur comme je le faisais avant, ont fait que cette nuit on a décidé de s’attaquer à une grue, située dans un quartier pavillonnaire à Dijon, proche de l’Université.
J’avais presque oublié la jubilation de la montée de l’échelle centrale, la prise de hauteur qu’on ne remarque pas tout de suite. Et puis l’arrivé là-haut, où le panorama est saisissant.

Allez, les images !

IMG_6475
La flèche de la grue, qui pointe vers l’Est.
IMG_6476
A l’arrière, côté contrepoids.
IMG_6477
La nacelle située tout au sommet de la grue. J’irai m’y percher pour réaliser un panorama complet (voir plus bas)
IMG_6478
Vue plus générale de l’ensemble. L’ultra grand-angle est une bonheur ici !
IMG_6484
Depuis la nacelle, vue vers le centre-ville dijonnais. Tout à gauche, on distingue Corcelles-les-Monts accrochée sur le Mont Afrique.
IMG_6481-IMG_6486_web
Le panorama complet depuis la nacelle. Attention, fichier lourd : 4 Mo.
IMG_6487
Et je termine par une vue de la cabine de pilotage. Toujours cette impression d’être dans un vaisseau spatial !

db-prods – 7 ans

db-prods_7ans

Hé oui, 7 ans déjà ! Crée en 2008, mon domaine et le blog associé viennent de fêter leur 7 ans. Ce blog a vêtu plusieurs apparences (ou designs), vécu plusieurs périodes de visites très importantes du fait d’une actualité météorologique, astronomique ou spatiale brûlante. L’occasion de traduire db-prods.net en chiffres.

• Le blog : 240 000 visites depuis la création. 5164 vues en une seule journée, record absolu (23 Juillet 2009). 557 commentaires. 548 articles.
• Le domaine : 1 308 000 visites depuis la création. Avec une moyenne de 560 visites par jour (900 visites/jour sur l’année 2015). Et près de 4 millions de pages vues !

Le blog reste la partie du domaine la plus consultée, MarsroversImages vient en second.

Voilà pour ce petit point statistique avec des chiffres qui personnellement m’étonnent encore.

Pour ces 7 ans, j’ai décidé de partager des photos que j’avais dans mes archives et qui prenaient la poussière numérique. La plupart sont inédites, n’ont jamais pu figurer dans l’un des articles présents sur ce blog. D’autres articles viendront compléter celui-ci afin de garnir cette galerie d’images appelée db-prods Les Inédits. La période va de Février 2007 à Juin 2009. Toutes ces photos furent prises avec mon ancien bridge numérique Kodak Easyshare ZD710, qui m’a accompagnée durant plein d’évènement astro, météo, etc.

100_0257
21 Février 2007 • Eclipse totale de Lune. La série de photos produite à cette époque justifiait à elle-seule l’achat d’un appareil photo numérique.
100_1230
17 Mars 2007 • La seule fois où je me suis hissée sur le sommet de la Montagne Carpiagne, à l’Est de Marseille. Vue à couper le souffle sur une partie de la Cité Phocéenne, la Méditerranée et le Phare du Planier, délicate silhouette posée sur la mer.

Continuer la lecture

Éclipse partielle du 20 Mars 2015 à Dijon

Et ça s’est joué à peu de choses pour que cette éclipse soit invisible en Côte d’Or pour cause de couche nuageuse. Et pourtant, pourtant. Soleil au beau fixe depuis deux bonnes semaines, sous la pression d’un anticyclone puissant. Mais voilà, la météo jouait avec nos nerfs et présageait une éclipse à l’affut entre deux nuages.

Que nenni ! Ce fut un ciel bien dégagé qui m’attendait en ce Vendredi 20 Mars, à 8h.

Alors pour rappel, cela faisait depuis Octobre 2006 que je n’avais plus assisté à une éclipse avec une telle occultation : plus de 70% ! J’en avais pratiquement oublié l’excitation de l’attente, l’extase du spectacle, mais aussi, la brutale accélération temporelle une fois le phénomène entamé. 10 ans pratiquement… En Mars 2006 y en avait eu une, mais gâchée par une solide couche nuageuse. Y avait bien eu un petit truc en 2008 mais étant trop au Sud, j’étais hors de la bande de partialité. Puis Janvier 2011, belle occultation, mais… nuages encore et toujours ! Novembre 2013 nous passe trop au Sud.

Donc… Quand 2015 se présente, je commence à chercher les éclipse de Soleil de cette année là. Et là… Oh oh, 20 Mars. Je suis catapultée dans le passé, en 2003, quand je me suis offerte l’ouvrage de Serge Brunier, Eclipses – Les Rendez-Vous Célestes et des planches en fin de livre, montrant toutes les éclipses jusqu’en 2060. Je me souviendrai du commentaire évoquant cette éclipse totale qui allait toucher pile poil le pôle Nord géographique de la Terre, au moment même de l’Equinoxe de printemps. Une harmonie de précision de mécanique céleste !

En ce 20 Mars, je me présente au rendez-vous fixé par le Soleil et la Lune dans le ciel, et prépare mon « protocole » d’observations :

  • Une paire de lunettes spéciales ;
  • L’objectif 18-200 placé à 200 mm pour des plans serrés sur le Soleil éclipsé (via un fort filtre IR) ;
  • L’objectif 10-20 pour de larges plans, montrant le même endroit, avec les mêmes paramètres de prise de vue pour constater les variations de luminosité à mesure que le Soleil s’occulte.

Ainsi équipée, je m’installe sur un point de vue repéré plusieurs semaines en avance près de chez moi (car oui, j’ai enfin un chez moi !), et je démarre mon « protocole ».

Le Soleil est déjà échancré.

IMG_5818.CR2

 

Continuer la lecture

La Tour Eiffel

Voilà, article tout petit au nom tout simple, dont la prétention est de montrer mes photos de la Tour Eiffel hier. J’y étais pour l’Existrans, 18ème édition.

L’occasion de faire chauffer le 10-20 avec un objet si imposant. Et ça rentre tout à fait !!

IMG_5021

IMG_5030
Notez la toute récente installation au 1er étage, constituée d’un sol en verre.

IMG_5032

IMG_5042

IMG_5046

Séjour en Isère – Juillet 2014

Les parents d’un ami m’ont invités chez eux en Nord Isère, à mi-chemin entre Lyon et Grenoble. Pas eu le temps de tout voir, notamment à cause d’une météo légèrement capricieuse.

Cet article sera séparé en plusieurs thèmes, de façon aussi chronologique.

De brumes

IMG_4322

IMG_4331

De pierre

En visite à Crémieu

IMG_4383

IMG_4388

IMG_4396

IMG_4397

IMG_4403

De Grand Machaon

IMG_4465

 

Continuer la lecture