Orage du 10 Juin 2018

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 4,00 sur 5)

Voici donc une partie de chasse qui me restera longtemps en mémoire ! Avec au bout du compte la réalisation de clichés que je voulais obtenir depuis quelques temps déjà, mais que je ne pouvais pas faire notamment en raison de difficultés à me déplacer sur un point de vue qui envoie correct question visibilité.

L’intégralité de la journée du 9 Juin fut calme, ensoleillée et aussi chaude. La journée la plus chaude depuis le début de l’année. Il fait jusqu’à 29.4°C à Bergerac. Mais la barre des 30°C fut dépassée par la station de Daglan (toute récente), en Périgord Noir, avec 31.7°C, ainsi qu’à Castels, avec 30.2°C. Une journée typiquement estivale. D’après les modélisations Arôme, nous devions nous attendre à l’éclosion de cellules orageuses aux environs de 18 à 19h. Il n’en fut rien. R.A.S sur le radar. J’attendrai donc durant la soirée du Samedi, l’œil sur le radar à voir comment allait se mettre en place les choses.

Puis, vers le Sud, sur le département du Gers, tout bascule. Des cellules d’abord pluvieuse se sont détachées des Pyrénées pour aller en plaine et prendre un fort caractère orageux. Il y a trois cellules distinctes, mais celles-ci ne tarderont pas à fusionner et à former un complexe convectif de mésoéchelle.

Très vite, ceci remonte plein Nord. A 23h30, je donne le signal à mon compagnon : nous prenons la voiture, direction Malfourat. A ce moment là, les orages sont encore sur le Sud du Lot-et-Garonne, nous donnant largement le temps de nous installer. La situation au moment de notre arrivée sur le site. Il pleut déjà sur Bergerac, très faiblement certes. Ce sont des orages de formation arrière. On distingue clairement la fusion de l’ensemble en un ligne orageuse, dont la partie Est est la plus virulente. Cet ensemble traversera l’intégralité du département de la Dordogne.

Après quelques tentatives de clichés depuis l’abri du coffre de ma voiture, car l’activité électrique de l’Est jusqu’au Sud était incessante, je décide qu’on aille sur la terrasse du restaurant situé juste à côté, pour nous laisser rattraper par le noyau dur de l’orage, et photographier ce qui pourra se produire devant nous, dans la vallée de la Dordogne. Cela fut loin d’être vain !

La foudre commence à tomber. Comme ici, mais noyée en partie par le rideau de pluie d’une nouvelle cellule qui se forme à l’avant.

J’enchaîne les poses, ne voulant pas quitter ce cadrage, peu importe si je manque quelques impacts de foudre proche, frappant notamment à l’Est de ma position.

Et puis.

Ceci. Un magnifique coup de foudre, pile sur la ville de Bergerac. Enfin !

Je hurle de joie, j’ai enfin réalisé ce cliché. Le canal de foudre bien visible, pas surexposé, dont le point d’impact est clairement visible. Il se situe sur la partie Sud de la ville, sans doute dans le quartier du Tounet (frappé par des inondations il ya plusieurs déjà suite à des précipiations stationnaires ayant duré toute la nuit du 5 au 6 Juin).

Continuer la lecture de « Orage du 10 Juin 2018 »

Orages du 3 Juin 2018

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 5,00 sur 5)

Le 2 Juin

Oui parce que le jour précédent il y eut une belle ambiance orageuse, même si toutefois sèche et peu active. Car des cellules s’étaient formées sur le Lot ainsi que le Lot-et-Garonne, sans parvenir à concrétiser en Dordogne. A l’avant de tout ceci, on avait un arcus, totalement détaché de sa base.

J’ai pu le photographier in extremis, alors que le vent se levait et que celui-ci nous survolait. Notez à l’arrière, le sillage turbulent, et au loin l’absence de précipitations. Chose rare quand on a affaire à un arcus, qui est bien souvent suivi de pluies, parfois fortes.

Ci après, une dernière photo de cette soirée, montrant un peu l’ambiance. Les nuages ne bougeaient quasiment plus.

Le 3 Juin

C’est ce jour là, à priori, qu’il devait y avoir une forte activité orageuse. Tous les voyants étaient au vert, sauf la vigilance qui -elle- était orange sur le département. Une soirée prometteuse, que je vais passer, avec mon compagnon, à Malfourat, mon point de vue privilégié.

Allez hop, on se met dans le bain, il fait encore jour, et une cellule s’est rapidement développée à l’Ouest de Bergerac, et prendra un direction plein Nord.

Zoom sur les rideaux de pluie à l’avant, qui arrosent la vallée. Il est à noter que l’avancée de cette eau était bien visible à l’œil nu.

Continuer la lecture de « Orages du 3 Juin 2018 »

Orages des 26 et 27 Mai 2018

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Et c’est reparti ! Après une période de calme -relatif- , les orages sont de retour.

Samedi 26

Où je me rends précipitamment sur mon point de vue de Malfourat pour observer l’avancée d’une ligne orageuse franchement costaude, mais … de loin. En effet, cette ligne ne fera que frôler la ville de Bergerac et concernera plus directement Sainte-Foy-la-Grande ainsi que toute la Gironde (provoquant au passage de grandes accumulation de grêle et de violentes rafales de vent).

Une ligne prometteuse…
… qui nous passera vraiment juste à côté ! Notez l’incurvation du front de rafale, exprès pour pas avoir à passer sur Bergerac 😀

Voici donc cette ligne, vue de profil, correspondant au même instant que sur le radar ci-dessus.

Je me dis «La journée est pliée, c’est bon, je peux me poser pour mon Samedi Soir.»

Sauf que. Sauf que bon. Tandis que la ligne orageuse de l’aprèm arrive en Seine-Maritime, de nouvelles cellules en profitent pour se développer sur le Lot-et-Garonne.

C’est le soir, 21h. Et c’est la panique. Parce que ceci :

Des machins qui remontent plein Nord, suivant la ligne de convergence (bien visible ici). Je me dis que c’est cuit pour Malfourat (d’autant que j’en ai plein les jambes de conduire) donc je vais juste à l’Ouest de Bergerac, à côté d’un champs, avec une vue dégagée du Sud jusqu’au Nord en passant par l’Ouest.

La première cellule orageuse sera surtout pluvieuse, et la nuit ne faisant que débuter, je ne pourrais rien photographier. Mais, au radar, avec mon compagnon, on constate qu’à l’arrière autre chose arrive. Je décide de rester et d’attendre cette nouvelle cellule.

Ça flashouille tranquillou, il fait suffisamment sombre, je sors le matos, et en avant.

Continuer la lecture de « Orages des 26 et 27 Mai 2018 »

db-prods fête ses 10 ans !

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 5,00 sur 5)

En mots

En 2008 j’ouvrais chez OVH mon domaine db-prods.net avec l’objectif de mettre en place un blog pouvant me permettre d’exposer mes productions, qu’elles soient infographiques, vidéo voire même sonores. «db-prods», pour «DB», mes initiales. Qui n’ont pas bougé malgré le changement de mon prénom.

Ce blog a été ouvert tout d’abord pour exposer un travail plastique consistant à effectuer, à pieds, un périple reliant Marseille à Bergerac. Entre parcours physique au sein du territoire et connexions aux réseaux numériques (GPS, Internet) ce travail devait me permettre d’interroger la marche à l’heure du numérique, de plus en plus présent.

Au fil des mois, ce blog a totalement changé de direction, j’ai décidé que Marseille-Bergerac ferait l’objet d’une page à part entière, tandis qu’ici j’y exposerai mes photos astronomiques, paysagères, météorologiques, avec des explications, sans parler de mes productions martiennes et saturniennes, via la sonde Phœnix et Cassini.

Au cours du temps, ce blog s’est étoffé, il a subi plusieurs modifications structurelles et formelles, au gré des mes expérimentations avec le PHP, le CSS et le HTML. Il va sans dire que le système d’exploitation Mac OS X a été une grande source d’inspiration pour moi pour crée mon premier thème, fortement modifié à partir d’une version de base.

En images

Petit historique de versions. Ici, l’aspect de mon blog de 2008 à 2011. J’ai gardé pas mal de temps cette interface, la faisait changer au gré des saisons, c’était très amusant à faire 🙂

Puis en 2011 je change radicalement d’interface avec la volonté de donner un aspect « journal papier » à ce blog. Profitant de l’occasion pour avoir des bannières plus larges, et par conséquent, plus détaillées.

En 2014, je choisis de m’adapter à la nouvelle tendance en webdesign qui est la recherche d’un design « plat », adaptatif (pour une lecture optimale sur smartphone) et une typographie toute en finesse.

Jusqu’à aujourd’hui, où je propose la nouvelle interface de blog, qui renoue avec les couleurs sombres, spatiales des premières années. Je conserve le même jeu de polices (Raleway et Poiret One), et fais le pari d’une bannière plein cadre, visible uniquement sur la page d’accueil toutefois. Celle-ci saura se montrer plus discrète lors de la consultation d’un article en particulier, d’une page ou des archives mensuelles.

En chiffres

Le blog de db-prods, c’est, depuis 2008 :

  • 300 200 vues ;
  • 700 commentaires ;
  • 595 articles publiés
  • 5633 images

Pour finir

Même si depuis 3 ans ce blog affiche une baisse de régime, je continuerai à l’alimenter. Et j’en suis fière au final de ce support web. Alors que tout les contenus sont de plus en plus concentrés sur Facebook, Twitter ou Youtube, je persiste et signe pour la publications de contenus sur cette plateforme, où je peux gérer mes productions comme bon me semble, où j’ai une liberté totale. C’est pour cette raison que jamais db-prods n’aura une page dédiée sur Facebook. Je suis certes sur Twitter, mais mon outil principal restera db-prods et ses deux sites associés : le blog Chez Damia Bouic et Marsrovers Images.

En vous remerciant, que vous soyez nouvel-le arrivant-e ou habitué-e¹ 🙂

Damia Bouic


¹ Sur le sujet de l’écriture dite inclusive (ou dégenrée) je l’utilise ici depuis quelques années et je continuerai à l’utiliser. La langue française étant une langue vivante, elle doit s’adapter aux usages, et non l’inverse. A bon-nne entendeur-se 😉

Visitons Sarlat (+bonus track)

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Ce Dimanche, je me suis changée en tourimse et j’ai arpenté les rues du Vieux Sarlat. Il faisait beau, c’était estival. Voici donc votre quota de vieilles pierres qui fleurent bon les Temps Ancestraux et le Patrimoine Eternel. Comment ça j’en fais trop ?

Je met les photos sans commentaires (sauf la dernière peut-être) car je ne sais pas trop quoi dire, les photos parlent d’elles-même et présentent un centre historique sarladais particulièrement riche et préservé (contrairement à celui de Bergerac que je trouve pauvre en comparaison). Quoiqu’il en soit, une très belle petite ville 🙂

Un panorama qui couvre environ 280°, sur la place [NoName] avec à droite la maison de ce cher Etienne de la Boétie et au centre une belle église romane (sans doute XIIème siècle).

BONUS TRACK

Ouais parce que je vous ai pas dit mais j’ai fais un petite sortie astro vers Gardonne, avec un ciel un peu mieux que celui de Bergerac. Mais je n’ai pas fais suffisamment d’images pour que cela mérite un article. Donc je tanque ça ici, sans aucun rapport avec la vieille pierre.

Ci-dessous un filé sur le ciel étoilé avec la Lune croissante qui décroit sur l’horizon (krrkrrkrr). J’ai omis de flanquer l’APN en RAW, du coup pour l’élimination des pixels chauds, on repassera.

Et puis Jupiter, que j’ai voulu imager avec mon 500mm Starblitz. C’est pas mal mais ça ne casse pas 5 pattes à un T-Rex. Résumé du protocole : acquisition en recadré 5x en 1920x1080p sur 70D derrière un 500 f/6.1 de Starblitz. 658 images exploitées, alignées et additionnées sous Keith’s Image Staker, masque flou et ondelettes, réalignement RGB et voilà le résultat. On distingue quand même bien les bandes tropicales de Jupiter, mais c’est tout. Quoiqu’il en soit, je peux faire mieux (attendre que la planète soit plus haute dans le ciel, m’équiper d’un doubleur ou tripleur de focale).

La Lune, les Hyades, et son coucher

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Mercredi 18 Avril, c’est le soir, après une journée précocement chaude et estivale, je décide de tirer le portrait de la Lune qui devait être proche de l’amas ouvert des Hyades, dans la constellation du Taureau. Ayant une voiture, cela me permet de trouver des horizons dégagés, et j’en trouve un à l’ouest de Bergerac.

Au printemps la ligne de l’écliptique est très verticale, ce qui donne cet amas des Hyades (le « V » formé par des étoiles au dessus de la Lune) très incliné. L’amas des Pléiades et lui aussi bien visible à droite (il forme un mini-chariot). Notez aussi Vénus qui est toute à droite, proche de l’horizon.
Vue rapproché sur le coupe Lune-Hyades. Tout en haut, sur la branche gauche du « V », se situe Aldébaran.
Essais au catadioptrique 500mm. Il s’en sort pas trop mal, même si ça manque cruellement de stabilisation et de suivi équatorial.
Je me suis amusée à pousser la sensibilité plus haut pour bien rendre en évidence la lumière cendrée.
Le meilleur cliché pour la fin : filé sur la Lune se couchant. On voit bien la décroissance en luminosité de notre satellite naturel tout au long des 30 minutes nécessaires à celui-ci pour rejoindre l’horizon.