20ème Rencontre Nationale d’Infoclimat – Jour 1 & 2

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Nouvelle rencontre d’hiver pour l’association Infoclimat, dont je fais partie, cette fois-ci à Kruth, dans les Vosges. C’est plutôt loin pour y venir depuis Marseille mais faisable. Cette édition d’hiver s’était déroulée entre le 23 Février et le 2 Mars.

Donc nous sommes le 1er jour. Je passe par Besançon et j’en profite pour rendre visite à un collègue. Ville sympathique, que l’on prendra un peu le temps d’observer depuis le sommet de Chaudanne, à environ 400 m.

Panorama sur la ville.

Je repars sur mon chemin en direction de Mulhouse où quelqu’un passera me récupérer en voiture pour partir directement au gîte de la rencontre, situé sur les hauteur de la vallée de la Thur, à Kruth, au lieu-dit le Frenz. Le temps de poser bagage, manger avec les premiers arrivants, nous rendons une visite en nocturne au Grand Ballon, le plus haut sommet des Vosges, à 1424 m.

Nous pouvons y observer le plaine d’Alsace, toute illuminée. Beauté trompeuse de la pollution lumineuse…

Les nuages bas servent littéralement d’écran de projection aux nombreuses localités qui jonchent le plaine. On distingue clairement le halo provoqué par Mulhouse, à droite.

Nous revenons au gîte où je peux enfin dormir, car la journée a été très longue (lever à 3h45). Une grosse migraine ne m’aura pas lâchée de la soirée par ailleurs…

C’est à peu près reposée que je me lève le lendemain matin. Et surprise, il a neigé. Une petite couche de 3 à 5 cm. Ce qui permet une petite sortie matinale, et l’après-midi également.

Au clair de Lune au cimetière Saint Pierre

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 4,00 sur 5)

La nuit était calme, dégagée, la Pleine Lune brillant de mille feux. Je me suis dit que c’était la bonne fois pour aller rendre visite au cimetière Saint Pierre, un lieu immense, long de 1 km et large de 400 m. Une véritable ville dans la ville, avec ses places, ses avenues, ses rues, ses parcs, ses immeubles.

Sur certaines tombes dont les noms des familles sont visibles, j’ai brouillé les lettres de façon à ne pas pouvoir les lire. Par simple respect. Est-ce justifié ? Peut-être.

Dans ce cimetière s’y côtoient des tombes absolument superbe, dans des styles allant du gothique au scandinave, en passant par du classique ou bien même de l’oriental. Clichés uniques, pas de 10 mm logiciels. Je suis allé d’Ouest en Est, en errant de rues en avenues.

Zone Ouest.

En allant vers le Crématorium, je m’enfonce au milieu du cimetière. Certains ne se refusent rien et s’offrent un phare de pas moins de 5 à 6 m de haut.

Le Crématorium, datant de 1909, architecte Léonce Muller, dans un style très islamique, le faisant passer pour une mosquée.

J’arrive dans le lieu le plus étrange de ce cimetière. De vrais immeubles dans lequel sont alignés des caveaux. Ce lieu s’appelle la Cathédrale Du Silence. J’ai l’impression d’être dans une ville fantôme.

Je trouve un accès sur le toit d’un des bâtiments. Un peu de toiturophilie dans un cimetière.

Je redescends et m’empresse de quitter ces bâtiments assez inquiétants. Bien que je n’encoure aucun dangers, le fait de me retrouver la seule vivante au milieu de milliers de morts me met mal à l’aise. Et pourtant j’ai été dans les catacombes parisiennes, à ramper sur des squelettes humains …

Zone Est du cimetière. Je décide de revenir vers la sortie, à l’Ouest.

Je passe par le cimetière des deux guerres mondiales.

Encore quelques clichés avant de sortir.

Je laisse cet endroit dans le repos éternel qu’il est en droit d’avoir.

Mini urbex et projecteurs

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 5,00 sur 5)

Alors hier soir, je vais pour fermer les volets et je m’aperçois que des trucs bleutés se baladent sur les nuages bas. Il s’agit en fait de projecteurs, façon DCA, ou Sky Tracker si l’on veut, qui sont pointés vers le ciel et le balayent.

Renseignement pris ce soir, j’apprends que durant 3 jours il va y avoir 50 projecteurs qui vont illuminer le ciel. Tout est expliqué ici, sur le site de la ville.

Je décide alors d’aller grimper sur une grue toute proche de façon à avoir une vue bien dégagée sur les projecteurs. Eh bien c’est joli.

Côté Vieux-Port, Joliette, il y en a pas mal.

Côté Docks aussi, et en direction de la Pomme.

Panorama à 180° environ. L’hôpital de la Timone est imposant.

Ça fait très « show laser » à la Jean-Michel Jarre.

Et je fini par une vue sur la passerelle arrière.

Je ne me suis pas attardée plus que ça ensuite. L’essentiel ayant été d’avoir de bons clichés des projections dans le ciel.

Sur un toit à l’angle du Quai des Belges et de la Canebière

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (1 vote(s), moyenne de 5,00 sur 5)

Séance de toiturophilie cette nuit en profitant des échafaudages disposés sur un bâtiment. Une belle vue sur le quartier du Vieux-Port et une bonne partie de la ville par ailleurs.

Le panoramique complet.

De gauche à droite : la Préfecture (au fond), l’Opéra de Marseille au fond de la rue de Beauveau, Notre Dame de la Garde, le Pharo (illuminé en bleu), le Quai des Belges, le Vieux Port, l’Eglise des Accoules,  le chantier de rénovation de l’Hôtel Dieu, la Samaritaine (un café qui fait l’angle), l’avenue de la République, le clocher de l’Eglise des Augustins, les immeubles du Cours Belsunce, la Chambre du Commerce, l’Eglise des Réformés, la Canebière.

Et une version plus définie et en Quicktime VR. Attention, le fichier pèse 3.1 Mo. Version en flash pour ceux que le format mov ne peut être lu (2.8 Mo).

[Shift] pour zoomer – [Ctrl] pour dézoomer

Close-up sur la République et à droite, sur le chantier de l’Hôtel-Dieu. Une belle grue qui me tend sa flèche. C’est tentant…

Côté Canebière avec une petite coupole ma foi bien jolie qui fait l’angle du bâtiment. J’y pose évidemment.

Continuer la lecture de « Sur un toit à l’angle du Quai des Belges et de la Canebière »

RAGBR 25

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (Evaluez cet article !)

Nouvelle sortie astro, la première de l’année. Encore du côté de Rians. Ciel parfaitement dégagé, conditions exemplaires. Les températures ont chuté doucement pour terminer à -5.5°C en fin de soirée. Du givre s’est déposé sur le matériel, ce qui a écourté quelques peu la séance. Mais des étoiles plein les yeux.

Zoomons à 200 mm sur M42, la nébuleuse d’Orion, joyau du ciel d’hiver. Alignement et addition de 5 poses de 30 s à 400 iso + 1 pose de 2 min à 400 iso. Suivi plutôt bon. Dark pour retirer les pixels chauds. Courbes et niveaux, léger débruitage. Le tout sous Gimp.

Et quelques images façon grignotage. Poses uniques (dark, flat et niveaux).

La nébuleuse de la Flamme et puis la tête de Cheval. Si si, on la voit, très faiblement mais bien là. A droite, les Pléiades et quelques nébulosités autour des étoiles principales.

Large champs (18 mm), 10 min de pose à 400 iso. Dark et niveaux.

Filé stellaire arboricole et signature lightpaintesque de la rencontre.

Neige à Marseille du 21 janvier : passage sur le Mont Puget

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (7 vote(s), moyenne de 4,86 sur 5)

Dans la nuit du 20 au 21 Janvier avait lieu un petit épisode neigeux apportant entre 1 à 15 cm de neige dans le Var et l’est des Bouches-du-Rhônes. Marseille n’en est pas en reste avec des précipitations neigeuses jusqu’au centre ville, tenant sur les toîts et les voitures, et un peu sur le sol.

A Luminy, le neige a mieux tenu. Mais elle a transformé. En effet, les températures étant légèrement positives au moment des chutes de neige, celle-ci a fondu superficiellement. Le ciel s’est ensuite rapidement dégagé en milieu de nuit favorisant une chute des températures et donc le gel de cette neige en train de fondre. Résultat : une neige croutée et du verglas.

Je passais la matinée à faire des clichés à Luminy, dont les collines sont bien blanches.

A droite, le Mont Puget, qui retrouve un manteau neigeux qu’il n’avait plus arboré depuis le fameux épisode du 7 Janvier 2009.

En milieu de journée, les températures sont remontées faisant fondre le peu de neige qu’il y avait. Cela dit, de nombreux recoins conservaient un peu de blancheur.

A 14h, je décidais d’entreprendre quoi ? Vous devez commencer à avoir l’habitude : ascension du Mont Puget pour voir ce qu’il en retourne. Car si en bas la neige fait grise mine, en haut, ça va mieux.

Jugez plutôt :

Rapidement, je renoue avec la neige. Et celle-ci n’est déjà plus croutée. Elle est plus poudreuse. Ici, il y a 3 cm, et nous sommes à environ 220 m d’altitude. A droite, le Mont Puget, déjà plus proche.

Continuer la lecture de « Neige à Marseille du 21 janvier : passage sur le Mont Puget »