Brève présentation de la mission

InSight est une une héritière des missions de classe Mars Scout, une lignée de petites sondes martiennes aux objectifs à chaque fois spécifiques. Phoenix, anciennement Mars Polar Lander, en faisait partie. InSight a été construite sur une plateforme technique identique à celle de Phoenix. A vrai dire, il s'agit de pièces détachées devant servir de base à cette dernière. Si l'objectif de mission de Phoenix était l'étude de la surface gelée des plaines désolées d'Utopia Planitia, ceux de InSight sont l'étude de Mars en profondeur, avec deux moyens principaux : l'étude de la sismologie du site, et un forage en profondeur du sol martien, les plus profond jamais réalisé à présent.


Voici une photographie de InSight.

Crédits : NASA/JPL-CALTECH/LOCKHEED MARTIN


Cette sonde est alimentée par deux grands panneaux solaires comme on peut le constater. Autre constat, l'absence de mât dédié aux caméras. Et pour cause, il n'y en a que deux, mais nous verrons ça plus bas.

Le lancement et le voyage

InSight a été lancée le 5 Mai 2018 à 22h05 heure légale française (soit 20Hh05 TU). Celui-ci a eut lieu depuis la base Air Force de Vandenberg, et s'est effectué avec une fusée Atlas V-401. Une fois expédiée sur son orbite vers Mars, Curiosity a entamé un voyage de 6 mois pour se poser avec succès sur Mars le 26 Novembre 2018, à 20h53 pour la France (soit 19h53 TU).

Entrée, descente et atterrissage

Nous n'allons pas faire de nouveau l'explication de cette phase, qui, certes cruciale, est en tout points identiques à celle utilisée par la sonde Phoenix en 2008. La petite différence ici a consisté en ce que cette descente vers Mars aie été suivie par deux CubeSat, des petits satellites low-cost, qui ont permis de relayer des données télémétriques, mais également de confirmer la bonne santé de la sonde une fois sur Mars, peu après son atterrissage. Une première dans l'histoire de l'exploration de Mars, qui sera sûrement suivie par d'autres.

Site d'atterrissage

Insight s'est posée au Sud de la grande plaine de Elysium Planitia. Voici ci-dessous l'ellipse d'atterrissage avec un contexte, notamment les sites de Curiosity et Spirit.


Voici une vue plus détaillée de l'ellipse d'atterrisage. Une zone très plate, peu cratérisée. Pour l'instant, l'endroit précis du site d'atterrissage de la sonde est inconnu mais probablement quelque part vers le centre de cette image.

Les caméras

Entrons dans le vif du sujet c'est bien ce qui nous concerne plus sur ce site : l'imagerie.

InSight n'est pas destinée pour prendre des images à but scientifique. Elle embarque deux caméras, ce qui est peu comparé à l'arsenal de Curiosity et la future Mars2020, mais celles-ci pourront permettre de se figurer le site qui entoure la sonde. Il y a deux caméras :

  • Instrument Context Camera, ou ICC. Celle-ci est une caméra pourvue d'un capteur couleur CCD de 1024 px, situé derrière un objectif dit "fisheye", d'un angle de 120°. Elle est située juste au bord du pont de la sonde, un peu en dessous de son niveau, et prendra des images de la zone de travail, où seront déposés les deux instruments, un seismomètre et une foreuse, qui seront déposés sur le sol martien par un bras robot.
  • Instrument Deployment Camera, ou IDC. Elle est située sur le bras du robot, qui servira donc lui-même de mât pour les prises de vues. D'un angle de champs rectilinéaire de 45°, cette caméra est également équipée d'un capteur CCD couleur de 1024px. Elle pourra inspecter la sonde et prendre des panoramiques du site. Ci-dessous, la caméra, en inspection dans la salle blanche du Lockheed Martin. Vous constaterez le cache -transparent- à demi-relevé, qui a recouvert l'objectif de IDC.