Bergerac’s Fog

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Un titre un peu british et un peu faux (le Fog c’est un brouillard de pollution, ce qui ne va pas être le cas ici en fait c’est le Smog, pas le Fog, merci au commentateur ci-dessous, donc «bataille de fion»¹), mais après tout, je fais ce que je veux.

Hier, Mercredi 27 Janvier, un banc de brouillard s’est formé sur le fleuve Dordogne (oui oui, c’est un fleuve), dans un contexte de redoux assez important : 9°C à 12h, pour 13.2°C à 16h. Le taux d’humidité est resté inchangé, ce qui en fait traduit une augmentation de la quantité d’eau dans l’atmosphère (car une masse d’air, quand elle se réchauffe, elle est plus sèche). Le point de rosée est monté aussi vite que la température. Par contre, la température de l’eau de la Dordogne, lui, n’a pas pu grimper aussi vite. D’où un contraste thermique qui se traduit par la condensation de l’eau juste au dessus du fleuve, sur à peine 5 m de hauteur.

Donc ni une ni deux, je m’empressais d’aller photographier ce phénomène rare.


  1. Expression tirée de Kaamelott, que j’ai un peu détournée et qui veut dire «au temps pour moi alors !».

2 réponses sur “Bergerac’s Fog”

  1. Salut Damia!

    Le fog, c’est bien le brouillard! Le smog, c’est le brouillard de pollution!

    Bonne journée à toi et bravo pour tous les clichés, les terriens, les martiens!!! Bravo!!

Répondre à Thierry Vilain Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.