C/2020 f3 (NEOWISE)

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (2 votes, average: 5,00 out of 5)

C’est le nom d’une comète qui est devenue visible à l’œil nu dans l’hémisphère Nord. Quelque chose qui ne s’était plus produit depuis un certain temps. Et je peux affirmer sans me tromper que c’est la plus belle comète que nous avons dans notre ciel bien boréal depuis le passage de Hale-Bopp en 1997. Oui, à ce point.

9 Juillet

AVERTISSEMENT DE CONTENU : INCENDIE

J’ai tenté ma chance d’abord le 9 Juillet, en début de matinée. Le ciel devait être clair. J’emporte avec moi, sur Malfourat, mon 200/1000. Sauf qu’il y a un problème.

Flammes d'un incendie visible sur le lointain
Vue large sur la vallée de la Dordogne, panache de fumée qui la surplombe

C’est quelque chose d’un peu… embêtant.

Je tente une photo, mais la comète est incomplète, masquée en partie par ce nuage de cendres.

Fond crépusculaire sombre. En bas, paysage nocturne, quelques lueurs urbaines. En haut, nuées noires dues à l'incendie, et la comète juste en dessous

Situation compliquée donc. Car la comète sera masquée définitivement par le nuage de fumée. Et l’aube devenant de plus en plus lumineuse, la comète s’effacera rapidement.

12 Juillet

Nouvelle sortie. Fructueuse cette fois-ci. Je me retrouve au même endroit, à Malfourat. Avec une vue magnifique.

Je commence les prise de vue d’abord au 200/1000 (un newton sur monture EQ5 je rappelle). Photo prise au foyer, 70D, mosaïque de deux images consistant chacune en l’addition de 10 poses de 10s à 1600 iso. Traitement sous Gimp et Darktable. Les étoiles ne sont pas franchement ponctuelles pour deux raisons : la première étant que la comète était peu haute dans le ciel, donc beaucoup de turbulences, la seconde étant que la comète s’est décalée d’une pause à l’autre. Oui oui. Donc il fallu aligner les images sur la comète, chose peu aisée. On peut identifier quelques détails dans la queue de l’astre, avec une zone plus sombre vers le milieu et jusque vers la droite.

Comète NEOWISE au télescope

Une seconde image, prise avec suivi sur la monture équatoriale, mais pas au foyer, mais avec l’objectif 18-200, placé à 200mm. Mêmes paramètres qu’au dessus (10 fois 10s à 1800 iso). On peut y voir, très très légère, la queue de gaz ionisé, en un bleu légèrement plus fort, sur la partie gauche de la queue de poussière.

Comète, plan large, avec queue bien déployée sur fond stellaire bleuté

En plan large, sur trépied tout simple, avec Bergerac dans l’angle de champs. L’aube devient plus forte.

Vallée plongée dans le noir, ville lumineuse, dégradé coloré évoquant l'aube, comète à droite dans le coin

Je plie mon matériel, je rentre et sur le chemin du retour, je tente une photo avec le clocher de l’église Notre-Dame en premier plan. Le ciel est limite trop clair malheureusement…

Cocher d'église bien vertical montrant la comète située en haut de l'image

19 Juillet

Je patiente le temps que la comète soit bien accessible le soir, bien après le coucher de Soleil. Et des cieux favorables également. Ce qui fut le cas lors de cette belle nuit d’été. J’ai pu avoir une meilleure netteté sur la comète au télescope, et avoir des extensions plus fines à 200mm.

L’image ci-dessous a été faite avec l’alignement et l’addition de 10 images de 30 s à 3600 iso. On repère de subtiles nuances bleutées, correspondant à la queue de gaz, avec aussi des irrégularités. Alignement fait sur la comète, d’où les étoiles filées.

Comète dont la queue s'étire vers le haut à droite, nuances de bleu visibles à l'intérieur et tout le long

L’image qui suit a été prise après la séquence du dessus, mais en pose unique de 4 minutes à 800 iso. Accidentellement, le suivi stellaire n’était pas parfait mais il a pu compenser le mouvement de la comète. Conséquence heureuse : une image nette de l’astre chevelu !

La même image qu'au dessus, sauf que celle-ci est plus bruitée

Image faite derrière un objectif 18-200 poussé à 200, en large champs, montrant la comète plus largement. Même configuration que pour la première séquence, qui montre clairement les deux queues : celle de gaz à gauche, rectiligne, et celle de poussière, incurvée.

Champs stellaire large, la comète occupe une grande place, elle s'étire de gauche à droite, et montre une queue de couleur bleu profond au dessus d'une seconde blanche

Enfin, j’ai terminé la soirée en faisant un portrait de Jupiter et Saturne en compagnie de la Voie Lactée.

Morceau de Voie Lactée en haut à gauche, étoiles partout, et deux points très lumineux en bas vers la gauche. Il s'agit de Saturne et Jupiter, cette dernière étant plus éclante.

27 Juillet

Je parviens à revenir dehors pour tenter un nouveau portrait de la comète. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle est devenue décevante. A peine visible à l’œil nu, visible au chercheur et au télescope, mais elle a beaucoup perdu en luminosité. Et la présence ce soir là de la Lune et de rafales de vent n’ont rien arrangé à la séance photo.

J’ai du faire la série de clichés à 6400 iso, du coup cela ramène énormément de bruit. Mais la comète est bien là, et si on fait attention, on peut remarquer quelques structures dans la queue de C/2020 F3. Toutefois, traitement compliqué, qui ne fera pas ressortir grand chose. J’ai encore une certaine inexpérience en traitement d’images du ciel profond et il me manque les bons logiciels (il va falloir que je me mette à SIRIL, enfin, remette plus exactement car SIRIL est l’équivalent UNIX de IRIS, que je connaissais assez bien à l’époque).

Comète sur fond stellaire, la queue s'étire depuis un genre de globule diffus et bruité vers la droite et le bas

Et un cliché de la Lune, pour le plaisir. On peut notamment y repérer la rainure d’Hyginus ainsi que la Vallée Alpine.

Quartier de Lune regardant vers la droite, de nombreux cratères sont visibles sur la ligne du terminateur

Juin 2020

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (3 votes, average: 3,67 out of 5)

Orages, occultation, NLC (oui oui…). Voici le mois de Juin 2020 depuis Bergerac.

Occultation de Vénus par la Lune • 19 Juin

Le Vendredi 19 Juin devait se produire une occultation de Vénus par la Lune. Dans des circonstances un peu compliquées : le Soleil serait déjà levé, la Lune et Vénus à proximité de celui-ci. Il devait me falloir être prudente, car je comptais utiliser mon 200/1000.

Donc je met le matériel en place, depuis le petit balcon qui donne sur le Sud. Pointage peu aisé mais j’y parviens finalement.

Télescope noir sur une monture blanche, dirigé vers le ciel bleu

Je place mon 70D au foyer, et je commence les photos. Ça va être rapide, et ça va pas forcément bien donner.

Croissant de Lune peu contrasté sur fond bleu, et croissant de Vénus très lumineux, en bas à gauche tout contre le croissant lunaire

Puis Vénus se met à disparaître.

Continuer la lecture de « Juin 2020 »

Vénus par AKATSUKI : supplément !

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (2 votes, average: 5,00 out of 5)

De nouvelles images disponibles sur la page PDS de la sonde japonnaise AKATSUKI. Donc quelques propositions ci-dessous. Toutes les images sont prises en ultraviolet et datent de 2018 et sont classées par ordre chronologique. Les images infrarouges seront de nouveau absentes de ce lot, car aucune n’a été transmise. Vous noterez que la colorimétrie n’est pas constante, malgré les corrections que j’ai apporté au lot.

Some new pictures are available on the PDS webpage from the Japanese mission AKASTUKI. A few propositions below. All the pictures were taken in ultraviolet and are dating from 2018, and sorted by date. Infrared pictures are yet not in the set because none were available. You will notice that the colorimetry is not very constent, despite correction applied to the set.

3 Juin 2018

8 Août 2018

19 Août 2018

Continuer la lecture de « Vénus par AKATSUKI : supplément ! »

Curiosity at Greenheugh

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (2 votes, average: 5,00 out of 5)

Sol 2711. Curiosity est juché sur un promontoire (si l’on traduit littéralement il s’agit d’un fronton) nommé Greenheugh. Il y découvre de nouvelles roches, d’une nature différente de celles rencontrées plus bas. L’occasion de faire un forage, et donc, dans la foulée, faire un panoramique Mastcam34 complet. J’ai enfin trouvé un moyen de rendre bien moins visible la trame de la matrice de Bayer (qui a du mal à s’effacer totalement du fait de la compression jpeg des données brutes immédiatement disponibles). Voici ce panorama, avec un ciel de synthèse pour bien apprécier les lumières et les contrastes de ce site incroyable.

Sol 2711. Curiosity is atop of a pediment called Greenheugh. She’s discovering new rocks, of a different kind to those met in lower places. The occasion to drill it, and so, take a full Mastcam34 panoramic. I found a way to render the Bayer matrix artifacts due to jpeg compression less visible. Here is this panoramic, with a synthetic sky to appreciate the lights and the shadowing of this amazing place.

14485 x 5000 px – 10,9 Mo

Version plus brute ici.

Noctulescent Clouds on Mars

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (2 votes, average: 5,00 out of 5)

Au Sol 2417 (25 Mai 2019), Curiosity a tourné ses caméras sur le ciel, pour capturer des nuages qui n’avaient jamais vraiment été observés sur Mars. Des nuages noctulescents.

J’avais, à l’époque, réalisé l’assemblage à partir des images jpeg immédiatement disponibles. Voici le résultat :

On Sol 2417 (May 25. 2019), Curiosity pointed her cameras toward the sky in order to catch clouds never really observed on Mars. Noctulescent clouds.

I had back in that time stitched the panorama from the jpeg pictures available then. Here is the result : 

Mais bon, bien qu’assez bon, le résultat n’est pas impeccable. Il m’a fallu beaucoup de travail sous Hugin pour que les images fusionnent bien entre elles.

Le temps passe et les images du Planetary Data System furent disponibles. J’ai pu enfin les travailler pour obtenir un résultat plus appréciable, que voici.

But, whereas quite good, the result is not clean. I had to work the frames quite a bit to have a seamless panoramic.

Time’s passing. Pictures from Planeteray Data System are available. I finally had the occasion to work them to give a better result, see bellow.

La différence est sensible, avec des détails plus fins également. Mais je ne pouvais pas m’arrêter là, et j’ai fait une version colorisée, dont les couleurs ont été prélevées sur diverses images, dont un jeu d’images Mastcam réalisées sur d’autres NLC.

We can catch the differences, with finer details. But, I couldn’t stop there, so, I made a colorized version, using various image like a set of Mastcam pictures taken on other NLC.

Meilleurs Vœux 2020

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (2 votes, average: 5,00 out of 5)

Une nouvelle année s’achève, une nouvelle année commence. Laissant derrière nous les 10’s et ouvrant les 20’s (même si *ahem* la décennie n’est pas terminée…). Je me suis permise donc avec ce visuel de mettre à l’honneur l’Art Déco, que j’aime tout particulièrement (sic !).

Année qui fut très décevante sur le champs des orages. Si 2018 fut une année incroyable, l’année suivante, fut au contraire -elle- incroyablement pauvre en activité kéraunique. Preuve en est : le dernier article date de … Juin.

Alors certes, il y avait aussi mon travail d’imagerie spatiale. Il a été maintenu, tout au long de l’année, même si cela n’a pas été suffisant pour le publier ici-même. Je me suis tournée vers les images brutes de la sonde Parker Solar, de la NASA, chargée d’étudier le champs de poussières et la couronne solaire à l’intérieur de l’orbite de Mercure. Les images de cette mission sont tout bonnement magiques, à tel point que je m’en suis occupée.

Voici quelques unes de ces images, colorisée, avec la Terre, en son centre. Le Soleil est lui, à gauche, hors cadre (imaginez-le à environ 1200 px en dehors du bord gauche) :

Fond stellaire avec quelques ondulations bleutées horizontale correspondant à la couronne solaire lointaine. Au centre un peu vers le haut, la Terre sous la forme d'un point lumineux blanc.

J’ai également plusieurs vidéos en cours de préparation. Voici un exemple ci-dessous, et en avant-première 🙂

J’avais commencé à travailler sur une gigantesque mosaïque martienne, produite par Curiosity, début Décembre. Mais je n’ai pas pu continuer, pour le moment, car mon père est décédé, le 6. Je ne ferai pas de paragraphe spécial à ce sujet, ce blog est dédié à mes productions, pas mes confidences personnelles. Je compte toutefois parvenir à produire cette mosaïque exceptionnelle.

Cette année, bien que compliquée à plusieurs points de vue, m’aura permis toutefois de retrouver un télescope. Un 200/1000 sur EQ5.

Paysage valloné avec des vignes au crépuscule, la Lune (surexposée) est visible juste au dessus du l'horizon. Télescope de couleur noir sur une monture équatoriale, à gauche.

Pour finir, quelques images non publiées, d’activité orageuse. Trop peu d’images pour qu’elles figurent dans leur propre article, mais elles se devaient d’être publiées.

Orage de soirée le 4 Juin, impact relativement proche, très lumineux (et bifide)

Orage matinal du 6 Juillet. En retard pour l’arcus mais belle ambiance.

Orage le 13 Octobre au soir. Contrastes

Arcus à l’avant d’un système orageux de moyenne ampleur, le 14 Octobre

Pas de point statistique visites blog et site. Celles-ci sont suffisamment mauvaises pour ne pas en plus les féliciter !

J’espère que nous passerons toustes une belle année 2020.

Damia Bouic