Catégories
Météo Orage

Orage du 18 Juin (et du 19)

Point climato d’abord (parce que faut pas abuser non plus)

Depuis 2011, la température la plus élevée relevée au mois de Juin c’était le 28 du même mois et de la même année. Peu clair ? Je recommence : le jour le plus chaud du mois de Juin relevé à Bergerac-Roumanières (début des archives : 1990) c’était le 27 Juin 2011 avec 38,2°C. Ce record a été d’abord battu le 17 Juin 2022 avec une tx (température maximale) relevée à 38,4°C. Pour qu’ensuite le lendemain, soit le 18 Juin, ce record soit de nouveau battu, avec 39,5°C.
Qu’on soit bien clairs sur le sujet : c’est historique. Et cela montre une nouvelle fois le pouvoir du réchauffement climatique : des records de chaleur de plus en plus récents (tandis que les records de froid vieillissent).

Point photo ensuite (parce que ça fait plaisir quand même)

Après avoir regardé une seconde fois Matrix Resurrection (sérieux ce film est extra), j’ai ouvert les volets pour installer la moustiquaire et me rendre compte qu’en fin de compte, si si, on a de l’orage pour Bergerac. Ni une ni deux, je me prépare et je sors vers mon point de vue minute. Une cellule orageuse frôle Bergerac et les précipitations épargnent l’ouest de la ville. J’ai donc tout le loisir de photographier son activité électrique.

Galerie d’images :

Addendum : Orages du 19 Juin

Le département de la Dordogne étant placé en vigilance orange, non plus pour canicule mais pour de l’orage, j’ai du suivre la situation attentivement. Mais sans doute pas assez. Point radar pour bien comprendre le tour de passe-passe des orages pour me faire presque louper un truc dantesque.

Explications via le radar pluie. Première étape : le découragement par la diversion.

Catégories
Météo Orage

Chute de grêle 2 Juin 2022

Vidéo d’une chute de grêle particulièrement forte associée à une probable supercellule, le matin du 2 Juin 2022. J’essaierai de détailler un peu plus l’article si possible.

Catégories
Météo Orage

Dans un mouchoir de poche

Orages du 18 et 19 Mai 2022

C’est un peu ainsi que je qualifierai cette situation de chasse immobile organisée à la va-vite hier soir.

Top Chef. C’est la fin de la 2nde épreuve, sur le thème de la tomate. Les candidats se sont surpassés pour ne pas se retrouver en dernière chance. J’aime beaucoup la proposition de Arnaud, épaulé par Dominique Crenn. Belle idée le sorbet tomate. Et- Attendez, ça flash là.

Je regarde le radar, et en effet, le groupe de cellules que je pistais depuis le début de la soirée, qui était sur les Landes, reprends en vigueur. Je pensais presque que je n’allais finalement pas sortir. Mais c’est le signal. Je m’habille, je prends le matos, la voiture et direction Malfourat. Sauf qu’une fois dans la voiture, je vois une goutte sur le pare-brise. Pas bon si je dois aller un peu loin, je me retrouverai à installer le matériel alors que la pluie tombe. Je me décide donc d’aller au site Béta, qui est à même pas 5 minutes en Clio.

La situation :

Imagerie radar sur le Sud-Ouest, montrant ma position par rapport à quelques cellules orageuse qui son positionnée sur l'Est Gironde. Un flèche me pointe disant "Moi en train de regarder Top Chef, Mais en fait ça flash, donc faut décoller". Une autre flèche indique les orages "Un group de cellules qui refuse de mourrir"

J’arrive sur le site. Difficile d’y voir quelque chose. Les manifestations électriques sont masquées par d’épais rideaux de pluie. La pluie d’ailleurs. Elle finit par tomber, accompagnées de rafales d’un vent tiède. Au radar c’est clair :

Image radar. Un flèche sur ma position qui dit "Bon ben y flotte"

Mais sur le radar, je vois qu’une zone sèche se situe à l’arrière. Et que je pourrai peut-être revenir dehors. En attendant, je me hasarde à quelques clichés depuis l’intérieur de la voiture. Jolis clichés, mais ça manque d’ampleur. Mais la suite promet d’être bien meilleure !

Catégories
Astronomie Météo

Moon & Thunder

Donc dans la nuit du 15 au 16 Mai, on a eu de l’orage. Certes pas tout à fait à Bergerac (du moins pour la partie exploitable), mais de l’orage quand même qui permet l’ouverture de la saison 2022. Puis en fin de nuit, une éclipse totale de Lune. La totalité se déroulant jusqu’au lever de Soleil, cette éclipse n’aura été que partiellement visible.

⚡️ Thunder

La journée du 15 Mai aura été une journée placée sous le signe de l’instabilité, assez marquée par moment. Plusieurs grappes de cellules emprunteront le chemin habituel du Pays Basque pour remonter vers le Nord-Est. Peu de cellules passeront vraiment sur Bergerac, à part un orage bref mais électrique en début de soirée. Un peu plus tard, la nuit tombée, mon regard voyait des flashs vers l’Est. Je me décide à organiser ma première sortie. À pieds, sur la Voie Verte. Trois photos, certes pas exceptionnelles, mais qui me permettent d’inaugurer le début de la saison orageuse 2022.

🌕 Moon

Nuit sans sommeil. Parce que. D’abord. Ensuite. Enfin. Bref.

Il est 4h30, l’éclipse de Lune commence. Et c’est dans une ambiance extrêmement moite, à peine une heure après une forte averse, que j’installe mon matériel, au bord d’un champ. Celui qu’on voit à l’arrière-plan de ce blog incroyable, avec le gros coup de foudre (et sous réserve de modifications du thème actuellement en place). Durant le trajet, la voiture a traversé des bancs de brouillard, et les essuie-glace devaient être en marche car le taux d’humidité était tel que l’eau se condensait sur le pare-brise à vue d’œil. 15°C, HR à 98%, point de rosée à peine plus bas que la température ambiante, et absence totale de vent.

Paysage sombre, avec un champs de blé dans le noir. Au fond, d'inquiétantes silhouettes d'arbres noyés dans le brouillard baignent dans la lueur blafarde de la Lune, plus haut dans le ciel. Celle-ci perce au travers d'une couche nuageuse peu importante.

Conditions un peu difficiles. Plusieurs bancs de nuages défilent devant la Lune grisée et échancrée. Quelques clichés sont possibles cela dit.

Disque lunaire dont la partie en haut à gauche est mordue par une ombre. quelques nuages semblent survoler la scène
Catégories
Mars Paysage

Leaving Jezero

A picture from Mars, from the rover Perseverance, in colors. On the right the rear part of the rover body, with a tin-can like antenna on top left. One wheel is sitting in the dark at the bottom. The ground is mostly sand and buried rocks. And the view extends very far away, to tens of kilometers, to a flat and fuzzy horizon. Three little hills are piercing through this kind of haze. On the left, a much closer hill, showing some layered outcrops.
Catégories
Mars Montagne

Crossing Jezero

Une nouvelle carte postale en provenance de Mars, du rover Perseverance. Il avance très vite en direction de son objectif de mission : le delta situé au Nord-Ouest du grand cratère Jezero. Il laisse derrière lui ses traces, le cratère La Orotava que l’on peut discerner avec ses bords irréguliers, qui ondulent, et derrière, plus loin, de magnifiques collines dont l’une possède une forme presque archétypale d’un volcan.

A new Postcard from Mars, Perseverance. The rover is traveling fast, toward its mission target : a river delta located at the north-west of Jezero crater. The machine is leaving behind tracks, a crater named La Orotava, which we can recognize by its irregular and curvy rim, and behind, much farther, beautiful hills, one shaped like a volcano.