Heading Maria Gordon Notch

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

[Français ici – English below]

Curiosity a quitté le cadran Notron, et quitte donc la Dordogne pour aller en Ecosse, et gagner un nouveau cadran nommé Torridon. Ici, les roches seront nommée à partir de localités de cette région. La route empruntée par le rover va l’amener sur le fronton Greenheugh, mais avant, il va devoir passer par un véritable goulet d’étranglement naturel, que l’équipe en charge de la mission a nommé Maria Gordon. Il s’agit d’une entaille dans la roche (en anglais « notch »).
Sur ce panorama, enregistré au Sol 3225 (le 1er Septembre 2021) par la Mastcam34, l’entaille Maria Gordon est visible à droite du panorama, dans le prolongement de l’ombre du mât des caméras du rover, sur l’horizon. Le front Greenheugh est quant à lui visible sur la gauche du panorama.

A propos de ce panorama, la version pleine-résolution est disponible sur Marsrovers Images, et cette carte postale intègre un ciel reconstruit à partir du ciel existant sur les images.

Enfin, Maria Gordon était une géologue et une paléontologue britannique, très productive, notamment sur le sujet de la formation des montagnes, qui seraient en fait des soulèvements tectoniques. L’avenir lui donnera raison. Elle était aussi une féministe et avait une vie politique active.

Curiosity has left the Notron quadrant, and by doing so, leave the Dordogne to reach Scotland and a new quadrant named Torridon. Here, the rocks are going to be named after localities from this place. The road taken by the rover is conducting it to climb over Greenheugh pediment, but before, it will go through a notch in the rocks, quite small, named Maria Gordon. On this panoramic taken on Sol 3225 (1st of September, 2021), Maria Gordon Notch is visible on the right, following the mast assembly shadow to the horizon. Greenheugh pediment is visible on the left part of the panoramic.

About this panoramic, the full resolution is available on Marsrovers Images, and this Postcard is filled with a reconstructed sky from sky areas existing on the original images.

Finally, Maria Gordon was a geologist and a paleontologist, very productive, especially on the fields of mountains formation, saying they were formed by tectonic activity. And she were right. Also, she was a feminist, and was politically active.

Panorama couleur de Mars. Le Soleil est bas sur l'horizon, les ombres sont étirées en direction du Soleil. De nombreuses collines sont visibles depuis le centre vers la droite, mais son moins nombreuses à mesure que l'on va vers la bordure droite. Un pic rocheux plus clair est sur l'horizon juste avant le bord de l'image. Au centre gauche, l'horizon va loin, on distingue une barrière montagneuse dans le lointain et la brume atmosphérique. Puis, en allant vers la gauche, le regard butte sur une falaise rocheuse au sommet arrondi. Le sol est globalement lisse, avec de nombreuses craquelures. Le rover n'est présent que par morceaux, le reste de son corps n'étant pas intégré à la mosaique. On peut voir le bras robot déployé et posé sur le sol rocheux lisse à droite en bas, et un peu plus à droite, l'ombre du mât des caméras

Version pleine-résolution (14 485 x 4500 px – 13,3 Mo)

 

Clouds over Mount Mercou – Sol 3063

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Ou en french, «Nuages au dessus du Mont Mercou».

De magnifiques images ont été prises au Sol 3063 (19 Mars 2021), en soirée sur Mars au cratère Gale par le rover Curiosity. Plusieurs mosaïques ont été acquises ce soir là, avec une qualité suffisante pour en faire des cartes postales.

Donc voici trois cartes postales martiennes d’un crépuscule nuageux. Avec une découverte : la première image montrant la Ceinture de Vénus, sur Mars !

Beautiful picture were taken on Sol 3063 (19th. April 2021), during the evening at Gale Crater by Curiosity rover. Mosaics were taken, with sufficient quality to make Postcards.

So, here’s 3 martian postcards, with a cloudy twilight. With a discovery of my own : the first picture showing Venus Belt, on Mars.

Première séquence, montrant l’Ouest et la bordure de cratère Gale. Des nuages fibreux sont visibles.
First sequence. Westward the crater rim. Fibrous clouds are visible.
Deuxième séquence. Au dessus du Mont Sharp. Deux choses : on y distingue le satellite Phobos, à gauche à quelques pixels du flanc de la montagne. Et quelque chose que j’ai pris au départ pour un défaut de colorimétrie : la « ceinture de Vénus », sur Mars. Cette région dans le ciel qui apparaît après le coucher du Soleil, plus sombre et à l’opposé, qui forme comme une bande sombre sur l’horizon. La voici sur Mars !
Second sequence. Over Mount Sharp. Two things : we can see Phobos, on the left, a few pixels away from the horizon. And something I first suspected to be color artifacts, but actually is a picture showing what we call Venus Belt. This darkening of the sky, opposite to the sunset (or sunrise) corresponding to the shadow of the Earth projected into our atmosphere. Here we see it, on Mars, for the first time !
Pour terminer, la troisième séquence montrant le Mont Mercou sous ce ciel de cirrus du soir spectaculaire.
To finish, Mount Mercou is shown in the third sequence, with a spectacular cirrus display in the twilight sky.

Le Mont Mercou mais sur Mars

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Curiosity est actuellement en train de rendre visite à un gros escarpement rocheux, qui a été nommé (de façon officieuse) le Mont Mercou, en référence à la colline qui trône dans le département du Lot (en France donc), après que le rover aie traversé plusieurs lieux dont les éléments portent des noms de localité périgourdine (Monbazillac, Siorac-en-Périgord, Daglan, etc.).

Petite carte postale Navcam du Sol 3052 de ce site plutôt spectaculaire.

Curiosity is visiting a massive outcrop unofficially named Mount Mercou, in reference to a hill located in France, in the department of Lot, after the rover travelled places holding names from Périgord (like Monbazilla, Siorac-en-Périgord, Daglan, etc.).

A little Navcam postcard from Sol 3052 of this quite spectacular place.

Une colonne rocheuse plus large que haute, sur un sol penché, exposant de multiples strates géologiques

Lien vers le panorama 360° du même Sol

Vœux 2021

2 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 5 (2 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

2020 se termine.

Une année difficile. Compliquée pour beaucoup d’entre nous.

Cette année, j’ai le sentiment que l’enchantement qui pouvait encore parcourir le monde s’est rompu. Cette fin d’année à une tonalité, une atmosphère particulière. Une ambiance de fin du monde. Il n’est guère évident de garder la tête haute, et de se dire que tout ça va passer. Mais, je crois qu’il faut malgré tout garder à l’esprit que toute tempête prends fin, que des jours meilleurs nous attendent.

J’aurais eu du mal à être productive cette année. Entre une situation personnelle délicate, et un contexte politique, économique et sanitaire inquiétant, je dois admettre que sortir mon appareil photo et photographier le monde a été un défi, de même que m’occuper de quelques images spatiales provenant de Mars, de Vénus ou de quelque part entre l’orbite de Mercure et le Soleil.

Ce blog que je considère toujours comme mon outil principal de publication, de visibilité des mes productions, est devenu assez peu actif. Du fait d’un apport moindre, et aussi, parce que le blog (en tant que plateforme numérique) est devenu avec les années une espèce de dinosaure des Internet. Il possède pourtant plusieurs avantages par rapport aux réseaux sociaux, mais voilà, l’instantané, l’immédiat, la communication facile qu’offre le Tweet mettent à mal ces outils que sont les blogs. Je le constate au niveau des visites sur mon domaine, qui n’ont jamais été aussi faibles.

Toutefois, il est hors de question que db-prods disparaisse de la Toile. Depuis 11 ans désormais, il existe. Et je reste convaincue de la nécessité de conserver cet outil privilégié, qui m’offre plus d’indépendance, de liberté et de choix de productions.

2021 pourrait voir quelques changements dans ma vie, j’ai placé un indice dans la carte de vœux de cette année. J’espère pouvoir concrétiser ces changements, qui je l’espère vont m’apporter la stimulation nécessaire pour démarrer sur de nouvelles bases.

Je remercie encore les quelques lecteurices qui passent de temps en temps par ici, car ce blog ne disparaîtra pas, j’en fait le serment.

En espérant que 2021 soit une belle année, et que nos espoirs se concrétisent.

Damia Bouic

Curiosity at Greenheugh

2 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 5 (2 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Sol 2711. Curiosity est juché sur un promontoire (si l’on traduit littéralement il s’agit d’un fronton) nommé Greenheugh. Il y découvre de nouvelles roches, d’une nature différente de celles rencontrées plus bas. L’occasion de faire un forage, et donc, dans la foulée, faire un panoramique Mastcam34 complet. J’ai enfin trouvé un moyen de rendre bien moins visible la trame de la matrice de Bayer (qui a du mal à s’effacer totalement du fait de la compression jpeg des données brutes immédiatement disponibles). Voici ce panorama, avec un ciel de synthèse pour bien apprécier les lumières et les contrastes de ce site incroyable.

Sol 2711. Curiosity is atop of a pediment called Greenheugh. She’s discovering new rocks, of a different kind to those met in lower places. The occasion to drill it, and so, take a full Mastcam34 panoramic. I found a way to render the Bayer matrix artifacts due to jpeg compression less visible. Here is this panoramic, with a synthetic sky to appreciate the lights and the shadowing of this amazing place.

14485 x 5000 px – 10,9 Mo

Version plus brute ici.

Curiosity selfie at Vera Rubin Ridge – A postcard

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Au Sol 1943 Curiosity a réalisé un autoportrait MaHLI. Du coup, c’est une bonne occasion de réaliser une nouvelle carte postale. Ciel de synthèse évidemment. J’aime bien ces images MaHLI qui montrent de belles nuances de couleurs.

On Sol 1943, Curiosity was taken a MaHLI self-portrait. So, a perfect occasion to make a new postcard. I particulary like those MaHLI pictures because they are showing beautiful color nuances.

Enjoy !