Transit de Vénus – Rendez-Vous Ultime

(OH NON TU NE LE PAS)Check my doubles !Tristar™db-Hôtel™ ****OVER 9000 !! ! ! 1 (2 vote(s), moyenne de 5,00 sur 5)

Ou l’histoire d’une nuit et d’une matinée suspendue dans le temps.

… si je n’avais pas attrapé un joli petit rhume qui m’aura bien fatiguée.

Il est 22h15, ce Mardi 5 Juin 2012. Je suis avec assiduité les images délivrées par le Solar Dynamic Observatory. Je ne me contenterai que de ça, préférant éviter les forums surfréquentés et autres retransmissions en direct qui auraient tôt fait d’être saturées et par conséquent, inaccessibles.

Première clameur lorsque le SDO envoie ceci. C’est un véritable spectacle de science-fiction.

Je resterai assez ébahie par la qualité des images transmises, un vrai régal. La première fois qu’un transit de Vénus est suivi de la sorte. Cela me rappelle le passage dans Sunshine où l’équipage assiste au transit de Mercure devant le Soleil.

Et puis je préfère m’endormir un peu. A 4h du matin, un ami passera me chercher afin d’aller sur les reliefs Nord-Est de la ville de Marseille, avec un point de vue bien dégagé sur l’Est.

Matériel embarqué : le Canon Eos « Le Bestiau » 400D (son objectif Sigma 18-200, filtre IR pour le moment où le Soleil sera trop lumineux), le 130/900 « Le Bouzin » sur sa Skyview Pro, paire de jumelles « Lidl » Bresser (qualiter casi professionnelle un vrai ptit bijou hum), le Macbook Pro, la Toucam Pro2, du câble (rallonges USB), déclencheur souple, trépied, filtres astrosolar en mylar (utilisés lors du transit de Juin 2004 !!!), et quelques bricoles de plus.

Tout ceci chargé et embarqué dans la voiture de l’ami.

Nous arrivons sur place, il fait encore bien nuit, malgré l’aurore naissante. De gros bancs nuageux, qui m’empêcheront de faire une bonne mise en station de la monture. Je devrai faire ça au jugé.

La Lune Gibbeuse nous observe au travers des alto-cumulus, qui joueront un peu avec nos nerfs. Mais ce qui nous intéresse se situe par là, au niveau de ces montagnes lointaines. Le Soleil devrait s’y lever, accompagné d’un petit disque noir oblong : Vénus.

Patience dans l’azur.

Et puis… Le voici. Sur l’image de droite, tentez de distinguer un petit point noir sur le Soleil à peine levé : c’est Vénus.

L’astre du jour s’élève lentement, mais sûrement. Au télescope le spectacle est merveilleux. Ici, vues à 200 mm, pleine trame.

Le Soleil devient trop lumineux, je place le filtre IR.

Et puis, j’improvise quelque chose : faire de la prise de vue directement au foyer de mon télescope, à main levée. Le résultat est plus que correct ! Les nuages rajoutent une esthétique certaine à ce disque solaire.

Mais les bonnes choses ont un fin. Rapidement, trop rapidement Vénus rejoint le limbe solaire, signant par conséquent la fin d’un phénomène que plus personne de vivant sur cette planète ne sera en mesure de revoir.

Il ne reste plus qu’une toute petite lacune, qui se confondra rapidement avec les turbulences crée par l’atmosphère.

C’est avec un halo et un parhélie que le spectacle cosmique s’achève. Rendez-vous les 11 Décembre 2117 et 8 Décembre 2125 pour les prochains transit vénusiens.

2 réponses sur “Transit de Vénus – Rendez-Vous Ultime”

  1. Superbes prises de vue je n ai pas eu cette aubaine je demeure à Boulognesur mer et le temps était pourri encore bravo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.