Catégories
Météo

Festival Kéraunique à Marseille le 4 Juin

Que. Du. Bonheur.

Cette nuit de Vendredi à Samedi je m’apprêtais à dormir à poing fermés. Il était environ 3h30 du matin, j’étais au lit, et mon téléphone me réveillait en se mettant à sonner. C’était un collègue, passionné de météo, avec qui je discutais sur IRC par ailleurs, qui m’a avertie de la situation : des paquets orageux remontaient de l’Est pour aborder Marseille de plein fouet. Un coup d’oeil aux radars pluie me montre de suite les cellules compactes qui venaient du Var. Un second coup d’oeil aux impacts foudre sur une carte en ligne me fit comprendre que ça allait être électrique, très électrique.

Ni une ni deux, je saute hors de mon lit, attrape de quoi m’habiller et file sur le balcon exposé Nord-Est. Des flashs font leur apparition. Un impact ramifié me décide à installer en vitesse le matériel photo : le Bestiau sur trépied, le déclencheur souple à la main. Batterie bien chargée, et carte mémoire vide (j’ai du précipitamment changer la carte de 1 Go qui était pleine pour une de 4 Go totalement vide). Je décide de photographier en mode RAW. Et ce sont de loin les meilleurs clichés orageux que j’ai jamais obtenu avec un appareil photo numérique.

Impact bifide juste à l’avant du rideau de pluie. Il fait pour le moment bien sec. On peut bien voir l’avant du l’orage. Malheureusement par d’arcus visible. A droite, les choses sérieuses commencent, avec un nouvel impact bifide, plus proche, qui illumine une partie des précipitations.

Et les coups de foudre se succèdent.

Sans conteste la plus belle vue de cette série. Le cliché de droite était sous-exposé, il a fallu le traiter comme il faut pour qu’il soit correct (les joies du RAW).

Un extra-nuageux assez haut dans le ciel. La pluie qui était assez forte s’est estompée, sans vraiment s’arrêter ensuite. Nouvel impact multiple au loin à droite.

Un coup de foudre a illuminé le ciel, mais il est hors cadre. Une dernière vue avant de revenir me coucher. Les cellules deviennent moins actives car elles s’éloignent progressivement de la ville. Le cliché de droite est assez insolite car il montre de multiples gouttes d’eau immobilisées par le flash de la foudre.

Vue rapprochée sur les gouttes de pluie en suspension.

2 réponses sur « Festival Kéraunique à Marseille le 4 Juin »

Toujours aussi excellent ! J’ai vu également ta publication sur laprovence.com ! Chez moi dans le 6e, également les impacts étaient nombreux et surtout très proches comme le témoigne la vidéo que j’ai tourné ->

@

Merci Hugo !
Tu pourra aussi trouver une des photos sur La Provence d’aujourd’hui, édition papier.

Je viens de voir ta vidéo, trop bon l’impact proche ! Et quel son, tout simplement énorme. Vive les orages !

A plus et au plaisir de se retrouver pour une escapade improbable ;).

Répondre à Damia Bouic Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.