Eclipse partielle de Lune le 16 Août 2008

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Le temps s’est montré plus clément que je ne l’avais craint sur Marseille. Dans la journée, le ciel s’est couvert graduellement de plus en plus jusqu’au moment du coucher du Soleil où les nuages se sont rapidement évacués pour laisser place à un ciel très dégagé.

Comme je suis à Luminy en cité universitaire, je suis allée avec mes quelques 20 kg de matériel dans le parc du Sugiton afin de pouvoir profiter d’une environnement non pollué directement par les lumières du campus. L’objectif de ce soir est de prendre régulièrement des images avec mon appareil photo numérique et de constituer une animation montrant l’évolution de la luminosité du ciel et de la Lune à mesure de sa progression dans l’ombre terrestre, qui ne sera pas complète car c’est une éclipse partielle. La deuxième partie du phénomène a été gâchée par l’arrivée d’un banc de nuages d’altitude. Je n’ai donc pratiquement pas pu voir la Lune peu après le maximum de l’éclipse. Cela dit, j’ai continué à prendre des images pour que le film soit complet.

Cette vidéo est achevée. Je n’ai pas mis de bande son mais je compte en mettre une. Cela dit, je la met à disposition.

D’abord quelques images « rapprochées » de la Lune.

L’obscurcissement se fait sentir quelques minutes avant le début de l’entrée dans l’ombre.

Quelques vue du maximum avec la teinte caractéristique de la Lune lors de sa rentrée dans l’ombre.

La Lune n’est déjà plus éclipsée depuis 20 minutes, le ciel s’est dégagé. La clarté lunaire masque pratiquement toutes les étoiles.

Et pour finir, la vidéo sur la toute la durée du phénomène, montrant l’assombrissement progressif du ciel, clairement visible dans la première moitié de la vidéo. Fichier .MOV de 9.3 Mo.

3 instants, 3 lumières au massif des Calanques

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Le Belvédère du Sugiton est un point de vue formidable sur les Calanques de Marseille. J’y reviens régulièrement. Rapidement, j’ai pris un panorama avec un APN, de jour. Beaucoup plus tard, presque 2 années après, j’ai pu disposer d’un filtre infrarouge qui permet de bloquer toutes les longueurs d’onde visible sauf le proche infrarouge. J’ai donc réalisé un panorama dans cette longueur d’onde. Et à la faveur d’un Pleine Lune, j’ai fait un 3ème panorama, nocturne.

C’est un peu plus tard que j’ai eut l’envie de présenter ces panoramas côte-à-côte. Les voici :

Version haute-résolution (7,8 Mo)

Eclipse totale de Soleil 2008 en Mongolie : une vidéo.

1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5 (1 votes, average: 4,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Le 1er Août 2008 dernier avait lieu une éclipse totale de Soleil qui avait lieu notamment en Mongolie. Vincent Chagniard, astronome amateur, tout comme moi, s’est rendu spécialement sur les lieux pour prendre plein d’image de ce phénomène céleste spectaculaire qui est une véritable invitation à la méditation, une sorte de communion discrète entre nous et les astres.

Il s’est rendu du côté de Bor Udzyr, une région quasi-désertique au Sud de la Mongolie où un temps impeccable l’attendait.

Dans ce sujet de la galerie d’image des forums d’Astrosurf, vous trouverez une sélection des moments clés de ce phénomène astronomique.

J’ai collaboré avec Vincent pour monter une vidéo de l’éclipse dans son entièreté. J’ai aussi composé une musique spécialement pour. En espérant que cela puisse plaire 🙂 .

Pour attendre, voici la vidéo version Youtube :

 

Fichier .MOV de 38,6 Mo pour 1 minute 44 de film (cela fait beaucoup car j’ai voulu garder les images dans leur qualité presque originale).

Détails techniques de cette vidéo : montage des images, transitions et titres avec le logiciel Keynote. Composition musicale sur Yamaha SY-22, arrangements dans Garageband.

Le « studio » de production 😀

Un paysage pour Stellarium : Phoenix sur Mars!

1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5 (1 votes, average: 4,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Je n’en fini pas de jouer avec le panorama de James Canvin de la sonde Phoenix.

Je l’ai adapté pour qu’on puisse le voir dans le planétarium logiciel Stellarium. Ainsi, on peut observer le ciel depuis Mars et observer le Soleil de Minuit saisonnier comme si l’on était sur le pont de la sonde Phoenix. Par contre, le ciel reste bleu, on ne peut pas modifier sa couleur.

Télécharger le pack pour stellarium (archive zip 1.6 Mo)

La descente de la sonde Phoenix.

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

La sonde Phoenix qui s’est posée fin mai 2008 a enregistré durant sa chute différentes données dont des données télémétriques très précises. Cela permet de reconstituer sa descente vers le sol martien avec une très grande précison. Sur cette page du forum britannique Unmannedspaceflight, un membre a traduit et mis à disposition ces données sous forme d’un fichier csv compatible avec les tableurs les plus utilisés (Excel, Numbers, etc.). J’ai pu les insérer dans un fichier KMZ lisible dans Google Earth qui donne une très bonne idée, en 3 dimensions de la trajectoire de descente de Phoenix. Je conseille, si toutefois vous l’avez, de télecharger le fichier KMZ et de l’ouvrir avec le logiciel Google Earth pour avoir la 3D (le plug-in Google Maps ne permet pas de voir la 3D).

Version 2 : actualisée avec les différents instants de la descente.

Version 3 : non visible ici mais disponible dans le logiciel, des images superposées, à différentes échelles montrant l’ellipse d’atterrissage, le site complet avec les différents appareils (bouclier thermique, parachute, lander, etc.) et une projection polaire corrigée du panaorama « Peter Pan ».

Version 3.1 : « bulles » actualisées avec des images des instants clés et les horaires précises des évènements.

Quelques extraits de vues :

phoenix-edl-alt0-v3

phoenix-edl-alt0-v4

Comment observer à distance une éclipse totale de Soleil?

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Pour cette éclipse totale du 1er Août 2008, invisible en France car passant par l’océan Arctique, la Russie, la Mongolie et la Chine.

Mais heureusement, les technologies de la Toile sont là et nous permettent de vivre cette éclipse. Cela dit, ça ne remplace évidemment pas l’émotion de voir ça « en vrai ».

Alors d’abord, des webcams de la ville russe Novosibirsk : http://webcam.sibproject.ru/

Ensuite, l’Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides à mis en place provisoirement un lien en streaming vers une webcam. C’est ici, et toute la procédure y est expliqué : http://www.imcce.fr/hosted_sites/eclipseaout2008/stream.php

 

Enfin, on peut tenter de suivre la progression de l’ombre lunaire sur le globe terrestre via le site d’Eumetsat :

http://oiswww.eumetsat.org/IPPS/html/SpectralChannels/MET7/VIS007/BW/NORTHERNASIA/index.htm

 

Pour finir, je ne peux que vous recommander de télécharger le logiciel d’astronomie libre et gratuit qu’est Stellarium. En effet, il permet de simuler avec une remarquable exactitude les phases d’une éclipses, dont l’assombrissement progressif de l’atmosphère et l’arrivée de la nuit. Cela permet de suivre l’avancée du disque lunaire sans se faire mal aux yeux. Mais bien sûr, tout ceci n’est qu’artificiel, rien ne vaut une fois de plus le fait d’être réellement sur place.

http://www.stellarium.org/fr/

Bonne éclipse en « remote ».

PS : mon dispositif :