Catégories
Astronomie

Tentative de ciel profond à la webcam : M42

Samedi dernier, j’étais sortie dans l’idée de me faire Vénus. Rahh, ce n’est que une image ! Je vais pas passer la nuit avec Vénus dans mon lit ! Qu’ils sont restés enfants tous. Non, j’ai voulu capturer l’image de la planète Vénus avec mon télescope et ma webcam, voilà ce que je voulais dire.

Malheureusement, Eole en avait décidé autrement en m’amenant quelques nuages opaques histoire de me faire marroner sévèrement (en plus de la turbulence dont au sujet de laquelle je préfère ne pas en parler).

Pis Orion était levé, le scope impeccablement mis en station, et rien d’autre à se mettre sous la dent. Hop, direction M42. Enlevage du dispositif de projection oculaire, mise au foyer la cam, pointage, centrage, mise au point, et paf, ça fait des Chocapic®©. Enfin, le Trapèze de la célèbre nébuleuse, 42ème du nom chez monsieur Messier (non, pas Jean-Marie, Charles, faut suivre un peu 😀 ). Je met le gain à fond, l’obturation au minimum, le gain presque au taquet. Bon, on ne voit pas les extensions. Prenons un mov d’une minute (chez les PC, on dit « prendre un avi »). Je traite rapido ça dans Keith’s Image Stacker. Ah? Niveaux auto, poussons un peu les seuils. Ah, on voit des nébulosités. Mais y a une belle trame. Bon, pas grave, je ferais un dark artificiel, je sais bien les faire.

Et hop, je prend 6 mov d’une minute chacun. Je traite tout ça, et les 6 fichiers finaux (du pic), je les aligne/additionne. Ça rend pas mal. Passage sous Gimp pour retirer la trame. Impeccable. Niveaux, saturation.

Et ça donne ça :

Pas mal pour une webcam sans la modif longue pose

Tenez, pour voir le chemin accompli, une « brute » d’une des 6 vidéos.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.