Catégories
Capharnaüm Météo

Au sommet du Mont Puget le 11 Juillet

Au programme : mer de nuages, mer de brumes et nuages orageux vus de loin.

Ce jour là j’avais rendez-vous avec une petite mer de nuages au sommet du Mont Puget, à la faveur d’entrées maritimes, somme toute assez limitées. Elles n’ont pas tenu bien longtemps, mais j’ai pu arriver à temps pour la voir à son paroxysme.

Tenter de parvenir au sommet du Mont Puget, une journée d’été, aussi chaude mais surtout aussi humide relève d’un combat permanent avec la sueur, l’essoufflement, le Soleil. Toutefois de l’air maritime s’infiltre et donne une sensation plus fraîche, notamment en soufflant sur la peau désormais humide.

C’est donc assez éprouvée que je parviens au sommet, en étant passée par le chemin qui s’introduit entre deux falaises. La mer de nuages provoquée par l’entrée maritime est assez importante au moment où j’arrive.

Sur le panoramique on voit clairement que la mer de nuage régresse déjà. Par contre, une belle mer de brume reste visible.

Sur les Alpes de Haute-Provence se forment des nuages d’orage très esthétique. Je m’empresse de les immortaliser.

Désormais, il ne reste presque plus rien, hormis quelques fragments coincés contre Marseilleveyre, à droite.

 

Retour sur les développements du 04.

Et puis je choisis de descendre. Etant donné la réduction de la mer de brume, je préfère ne plus m’attarder.

Panoramique sur le point de sortie (ou d’entrée).

Je finis par quelques macro sur des insectes emblématiques de la Provence. Des cigales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.