Catégories
Astronomie Météo

Moon & Thunder

Donc dans la nuit du 15 au 16 Mai, on a eu de l’orage. Certes pas tout à fait à Bergerac (du moins pour la partie exploitable), mais de l’orage quand même qui permet l’ouverture de la saison 2022. Puis en fin de nuit, une éclipse totale de Lune. La totalité se déroulant jusqu’au lever de Soleil, cette éclipse n’aura été que partiellement visible.

⚡️ Thunder

La journée du 15 Mai aura été une journée placée sous le signe de l’instabilité, assez marquée par moment. Plusieurs grappes de cellules emprunteront le chemin habituel du Pays Basque pour remonter vers le Nord-Est. Peu de cellules passeront vraiment sur Bergerac, à part un orage bref mais électrique en début de soirée. Un peu plus tard, la nuit tombée, mon regard voyait des flashs vers l’Est. Je me décide à organiser ma première sortie. À pieds, sur la Voie Verte. Trois photos, certes pas exceptionnelles, mais qui me permettent d’inaugurer le début de la saison orageuse 2022.

🌕 Moon

Nuit sans sommeil. Parce que. D’abord. Ensuite. Enfin. Bref.

Il est 4h30, l’éclipse de Lune commence. Et c’est dans une ambiance extrêmement moite, à peine une heure après une forte averse, que j’installe mon matériel, au bord d’un champ. Celui qu’on voit à l’arrière-plan de ce blog incroyable, avec le gros coup de foudre (et sous réserve de modifications du thème actuellement en place). Durant le trajet, la voiture a traversé des bancs de brouillard, et les essuie-glace devaient être en marche car le taux d’humidité était tel que l’eau se condensait sur le pare-brise à vue d’œil. 15°C, HR à 98%, point de rosée à peine plus bas que la température ambiante, et absence totale de vent.

Paysage sombre, avec un champs de blé dans le noir. Au fond, d'inquiétantes silhouettes d'arbres noyés dans le brouillard baignent dans la lueur blafarde de la Lune, plus haut dans le ciel. Celle-ci perce au travers d'une couche nuageuse peu importante.

Conditions un peu difficiles. Plusieurs bancs de nuages défilent devant la Lune grisée et échancrée. Quelques clichés sont possibles cela dit.

Disque lunaire dont la partie en haut à gauche est mordue par une ombre. quelques nuages semblent survoler la scène
Disque lunaire plongé plus profondément dans l'ombre terrestre. La partie plongée dans l'ombre est presque visible sur la photo
En exposant la photo plus longuement, on peut voir la partie immergée dans l'ombre de la Terre. Ici, le disque lunaire est masqué à 50% environ. Les teintes rouges de la zone ombrée sont presque visibles

Ce jeu de cache-cache avec les bancs d’alto-cumulus finira par s’arrêter. De même que le banc de brouillard se dissipera presque par miracle. Je peux prendre le temps de faire d’autres photos.

La partie encore dans la lumière solaire sur la Lune est surexposée sur ce clichée, pour mieux mettre en évidence la partie ombrée, qui présente des teintes rouges clairement visibles

J’ai oublié de préciser que ces photos ont été faites sur mon 200/1000, avec le 70D vissé sur le porte-oculaire. Suivi assuré par une EQ-5 et photos longues poses du coup.

L’ombre terrestre progresse sur la surface lunaire, dans cet Independance Day bien concret.

Puis. C’est la totalité. Je profite de ces quelques instants. Car à l’Est, déjà, l’aube arrive, annonciatrice d’un ciel de plus en plus clair et d’une Lune de sang de moins en moins visible.

La Lune est désormais plongée en totalité dans l'ombre terrestre, et se pare de couleurs sanguines fortes

Ce dernier cliché, que j’aime beaucoup, avec un temps de pose et une sensibilité plus élevée montre mieux les étoiles en arrière-plan, et aussi le « bleuissment » du ciel durant l’aube. Le jeu de couleurs est vraiment marquant.

Lune rouge sur fond de ciel bleu profond et quelques étoiles visibles

Puis, la Lune deviendra trop basse. Les brumes trop importantes. Il faudra ranger un télescope dont le métal est trempé, dans des cartons humides, à cause d’une rosée inévitable.

Vivement la prochaine (et il va falloir attendre visiblement : 2029). D’ici là, j’aurai -je l’espère- assisté au rêve absolu, au phénomène astronomique épique : une éclipse totale de Soleil. 2026. Espagne. En été. Le rendez-vous est déjà pris !

2 réponses sur « Moon & Thunder »

Photos intéressantes et de très bonne qualité .
OK !… Peut-être en Espagne …
Ludovic

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.