Coucher de Soleil … sur Mars

8 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 58 votes, average: 4,88 out of 5 (8 votes, average: 4,88 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Avant même que le rover Curiosity n’arrive sur Mars, la description des caméras couleurs me faisait rêver. Et rapidement, je me suis mise à imaginer les merveilleuses images que l’on pourrait obtenir d’un coucher ou d’un lever de Soleil sur Mars.
Sol 956, 15 Avril 2015. Trois ans. Il aura fallu attendre trois ans avant que l’équipe en charge de la mission daigne ENFIN pointer les puissantes MASTCAM vers un coucher de Soleil. Et il va sans dire que les images sont merveilleuses.

Ces images sont arrivées en noir et blanc, avec matrice de Bayer. Il m’aura donc fallu les passer à la moulinette Gimp et G’MIC pour reconstruire les couleurs. Un passage dans Pixelmator pour retirer les horribles bandes verticales blanches dues à la surcharge dans les pixels. Un coup d’antibruit pour enlever les artéfacts de la matrice de Bayer, et voilà !

Voici les images de ce sol, toutes en format PNG. Les deux dernières vues ont été faites avec la Mastcam100.

Way before Curiosity’s Mars landing, the color camera description made me dream. And quickly, I had imagine what wonderful pictures we can get of sunset or sunrises on Mars.
Sol 956, 15th April of 2015. Three years. We had to wait three years before the team who is charge of the mission dare AT LEAST pointing the powerful MASTCAM toward a sunset. And I have to say, theses images are gorgeous !

Theses images came in black and white, with a Bayer matrix. I had to process them through Gimp and G’MIC in order to rebuild the colors. A little processing in Pixelmator to remove these ugly white stripes due to pixels overloading. A little bit of denoising to remove Bayer matrix artifacts, et voilà !

Here is the images of this sol, all in PNG format. The two last frames were taken by Mastcam100.

0956ML0042280030403633C00_DXXX_DeB_smoothed

0956ML0042290080403634C00_DXXX_DeB_smoothed

0956ML0042290160403635C00_DXXX_DeB_smoothed

0956ML0042290240403636C00_DXXX_DeB_smoothed

0956MR0042290160502256C00_DXXX_DeB_smoothed

0956MR0042290180502257C00_DXXX_DeB_

 

0956MR0042290220502260C00_DXXX_DeB_smoothed

EDIT : Une planche pour montrer les différences entre un coucher de Soleil sur Terre, et sur Mars. L’angle de champs est strictement le même, ainsi que les proportions. Il est fascinant de se dire que c’est la même étoile que l’on voit sur les deux images. Deux mondes, Un Soleil.

A board to show differences between a sunset on Earth and Mars. The field of view is strictly the same, also the proportions. It is fascinating to tell ourselves that this is the same star we are seeing on these two pictures. Two worlds, one Sun.

EDIT 2 [08/12/2017] : Planche refaite avec une image provenant du Planetary Data System, montrant une image de bien meilleure qualité. Board remastered with a picture from the Planetary Data system, showing an improved quality of the picture.

 

Earth Day 2015

1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5 (1 votes, average: 4,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Comme chaque année ou presque, comme devenu une tradition sur ce blog, ma petite contribution à la Journée de la Terre. Comme à mon habitude, je met en avant ma Terre cerclée d’Anneaux.

Voici donc un portrait inédit depuis l’espace. C’est la Terre telle qu’elle est lors du Solstice d’Eté Boréal, avec l’ombre des Anneaux qui se projète sur l’hémisphère Sud. Notez au passage la couleur de cette partie de l’hémisphère, rougeoyante, à cause de l’absorption de la lumière solaire au travers des Anneaux.

Terre-Anneaux-blender-32-Web

 

Et une photo prise cette après-midi, depuis Dijon, avec un ciel bien bleu, qui permettait une belle observation de l’Arche.

IMG_6014_RE_web

Éclipse partielle du 20 Mars 2015 à Dijon

2 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 5 (2 votes, average: 4,50 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Et ça s’est joué à peu de choses pour que cette éclipse soit invisible en Côte d’Or pour cause de couche nuageuse. Et pourtant, pourtant. Soleil au beau fixe depuis deux bonnes semaines, sous la pression d’un anticyclone puissant. Mais voilà, la météo jouait avec nos nerfs et présageait une éclipse à l’affut entre deux nuages.

Que nenni ! Ce fut un ciel bien dégagé qui m’attendait en ce Vendredi 20 Mars, à 8h.

Alors pour rappel, cela faisait depuis Octobre 2006 que je n’avais plus assisté à une éclipse avec une telle occultation : plus de 70% ! J’en avais pratiquement oublié l’excitation de l’attente, l’extase du spectacle, mais aussi, la brutale accélération temporelle une fois le phénomène entamé. 10 ans pratiquement… En Mars 2006 y en avait eu une, mais gâchée par une solide couche nuageuse. Y avait bien eu un petit truc en 2008 mais étant trop au Sud, j’étais hors de la bande de partialité. Puis Janvier 2011, belle occultation, mais… nuages encore et toujours ! Novembre 2013 nous passe trop au Sud.

Donc… Quand 2015 se présente, je commence à chercher les éclipse de Soleil de cette année là. Et là… Oh oh, 20 Mars. Je suis catapultée dans le passé, en 2003, quand je me suis offerte l’ouvrage de Serge Brunier, Eclipses – Les Rendez-Vous Célestes et des planches en fin de livre, montrant toutes les éclipses jusqu’en 2060. Je me souviendrai du commentaire évoquant cette éclipse totale qui allait toucher pile poil le pôle Nord géographique de la Terre, au moment même de l’Equinoxe de printemps. Une harmonie de précision de mécanique céleste !

En ce 20 Mars, je me présente au rendez-vous fixé par le Soleil et la Lune dans le ciel, et prépare mon « protocole » d’observations :

  • Une paire de lunettes spéciales ;
  • L’objectif 18-200 placé à 200 mm pour des plans serrés sur le Soleil éclipsé (via un fort filtre IR) ;
  • L’objectif 10-20 pour de larges plans, montrant le même endroit, avec les mêmes paramètres de prise de vue pour constater les variations de luminosité à mesure que le Soleil s’occulte.

Ainsi équipée, je m’installe sur un point de vue repéré plusieurs semaines en avance près de chez moi (car oui, j’ai enfin un chez moi !), et je démarre mon « protocole ».

Le Soleil est déjà échancré.

IMG_5818.CR2

 

Continuer la lecture de « Éclipse partielle du 20 Mars 2015 à Dijon »

Fin de journée à Talant-le-Vieux

1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Retour sur Terre ! Parce qu’il y a Curiosity, mais pas que. Bon, faut dire qu’à Dijon, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent ces temps-ci, surtout à cause d’une météo capricieuse (ciel couvert, pluie, etc.).

Mais hier il faisait très beau. Je suis donc allée à la Citadelle de Talant, qui offre un joli panorama sur la ville et les massifs à l’Ouest.

Bon quand je dis « très beau », faut me comprendre : si l’on exclue les nuages qui étaient présents à ce moment là. Mais ils apportaient une touche esthétique au ciel.

IMG_2556

Continuer la lecture de « Fin de journée à Talant-le-Vieux »

La comète ISON vue par SOHO

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Je n’ai pu résister à aller chercher quelques images fournies par la sonde SOHO (SOlar and Heliospheric Observatory), qui pointe ses caméras en permanence vers le Soleil et permet de suivre, en outre, l’évolution de la haute atmosphère solaire. Quand des comètes, dites « sungrazer », passent à proximité, cette sonde est une des seules à pouvoir l’observer.

Vous n’êtes pas sans savoir que la comète C/2013 ISON va frôler de près, de très près le Soleil, au point que l’on se demande toujours si celle-ci va survivre à son passage au périhélie (point d’une orbite le plus proche du Soleil). Et SOHO suit actuellement cette comète, qui si elle survit, pourrait bien illuminer nos crépuscules boréaux.

Bref, tout ça pour dire que j’ai récupéré les dernières images des instruments C2 et C3 de SOHO, petit passage dans Gimp pour harmoniser le tout, élimination d’une partie du bruit, des parasites, du blooming (surexposition du support CCD vraiment très inesthétique). Et voilà !

Soho_ISON_281113_0906_LascoC2-C3_colorized

Nous pouvons nous amuser à trouver Antarès en bas à gauche (étoile la plus brillante). ISON est bien entendu à droite, et son éclat surpasse déjà celui d’Antarès !

A suivre…