Lune et bâtiment : HDR et tone mapping

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Une seule image aujourd’hui depuis Rotterdam, avec la Lune se levant derrière un immeuble proche. J’ai employé une technique HDR tone mapping. Donc il y a eut d’abord quelques retouches dans Gimp histoire de recaler la position de la Lune. Ensuite, addition dans KIS (Keith’s Image Stacker), et reprise du fichier dans Gimp avec courbes pour le tone mapping et niveaux. Et ça donne ça, avec un immeuble bien exposé, les lumières intérieures aussi, les nuages ainsi que les détails lunaires.

Rotterdam : Samedi 7 Février

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Une nouvelle petite sortie dans le centre de Rotterdam. Je prend peu à peu connaissance des lieux, c’est pas évident, mais j’y arrive.

Les photos de l’après-midi.

Rotterdam, ville où l’eau est toujours présente.

Un panoramique au début de la rue « Geldestraat », avec un bâtiment abritant cafés, bar et restaurants.

Deux images HDR, avec l’utilisation pour la première fois du « tone mapping ». A gauche, mon lieu de vie avec un étang, de la verdure, et au centre, juste sous le building, le bâtiment abritant les studios. A droite, le Soleil décline entre deux tours sur la place de Blaak.

Station de tramway de Blaak (notez le passage sur le Kubic Houses).

Contrejours de fin de journée.

Et coucher du Soleil sur Rotterdam depuis le Willemsbrug.

Rotterdam : enfin du Soleil!

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Aujourd’hui, après m’être enfin installé dans mon studio, j’ai pu profiter -entre deux formalités administratives et un rendez-vous pour mes « minors »- d’une journée en partie ensoleillée (quelques averses peu avant midi).

Bon, j’envoie les photos 😉 .

A droite, la modernité côtoie des styles plus anciens (sans doute un bâtiment rescapé de l’immense bombardement durant la Second Guerre Mondiale).

Je joue avec le Soleil, j’en profite car ça ne devrait pas durer. Notez le bâtiment « crayon » à droite, près du lotissement « kubus ».

Les couleurs d’une fin de journée.

Premiers jours à Rotterdam

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Eh bien voilà, j’y suis, après un long voyage en bus assez éprouvant (je suis en train de rédiger le récit de ce voyage, qui devrait être à la mesure de ce voyage 😉 ).

Donc quelques photos du « site d’atterrissage ». Il faut faire connaissance d’une nouvelle ville.

Une station de métro, en périphérie de la ville, là où je suis provisoirement hébergée. Le métro arrivera pile à l’heure.

Et la station d’arrivée : la Centraal Station de Blaak, tout près de l’école Willem de Kooning Academy (WdKA dirons nous par commodité). On a déjà un aperçu des volontés esthétiques de cette ville ultra-moderne.

Et en me retournant, j’ai vu ça : les « cubic houses », datant de 1984, imaginées par l’architecte Piet Bloom. Vraiment, de très étonnantes constructions.

Et dans l’après-midi, une petite balade près de l’eau. Rotterdam ne s’arrête pas de croître. A droite, le pont Erasmus qui est selon moi un vrai bijou esthétique et architectural.

Approchons nous et allons sur le pont.

Oui, je sais, c’est pas bien de regarder entre les jambes d’un pont 😀 . A la fois, ça donne envie, non? 😉

Sympa cette « petite » structure filaire.

Aujourd’hui, je suis parti faire un petit tour (pas tellement pour le plaisir, mais pour aller voir si je pouvais retirer de l’argent liquide). Cela m’a permis de voir les maisons du quartier résidentiel dans lequel je suis.

Et tout cela dans un rayon de 800m à peine. En effet, chaque quartier à sa propre typologie de maison, mais avec le même matériau de base : des briques rouges. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que Rotterdam s’appelle Rotter-dam, la ville rouge. La dernière photo en bas à droite est là où je suis. Mais demain, je récupérerais les clés de mon studio. Ce sera donc fini le quartier résidentiel.