Incendie à Marseille le 22 Juillet 2009

Au début de l’après-midi 13h du 22 Juillet, un incendie a fait rage à l’Est de Marseille. Il a fallu attendre la matinée du lendemain pour circonscrire l’incendie. La cause : des tirs militaires sur un terrain situé au Col de la Gineste.

J’ai pris un certain nombre d’images pour témoigner de la catastrophe. Toutes les images sont prise depuis Luminy et sa cité universitaire, certaines depuis des points de vue plus rapprochés.

J’ai déposé une vidéo sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=S1HwwkFhDNA

Je vais pouvoir apporter plus de précision sur la chronologie des événements.

Les 4 premières images montrent les fumées émanant de l’incendie qui a débuté sur le terrain militaire de Carpiagne.

Je pensais que ça allait se calmer après les mutliples interventions des Canadairs et du Dash, eh bien non car les images suivantes montrent comment l’incendie parcours l’arrière de la Montagne Carpiagne et se rapproche de la formation rocheuse abrupte qu’est la « Muraille de Chine » qui surplombe le vallon de Vaufrèges. Il est alors 18h et l’incendie va se propager à une grande vitesse. Dans la 4ème ligne de la galerie, on voit que les premières flammes surgissent de la crête Ouest de Carpiagne.

Dans les images qui suivent, c’est le massif des collines du vallon de Vaufrèges qui se retrouve en feu. Les flammes sont réellement impressionnante!

Et puis le Soleil se couche et les interventions aériennes doivent malheureusement stopper. Hors de question de faire des intervention au sol, la région étant trop escarpée. Durant toute les nuit, les pompiers feront évacuer le quartier du Redon, de Valmante et de Vaufrèges (pour ceux qui sont les plus proches de Luminy).

La nuit, le vallon de Vaufrèges sera un véritable chaudron. Et puis c’est la colline de la Rouvière qui est touchée à son tour.

En fin de nuit, les collines de Vaufrèges sont touchées à leur tour, dont celle qui est située à gauche de l’entrée de Luminy. Le feu ne passera pas les habitations et la route. Fort heureusement car sinon, Luminy aurait été touché.

Je décide de me coucher alors que le Soleil commence à revenir, et que la Montagne Carpiagne est toujours rougeoyante.

Actuellement (les 3 dernières images), il y a encore des fumerolles, et le vent est toujours aussi fort. Cela fait maintenant depuis 24h que l’incendie brûle. Un seul Canadair fait une ronde régulière pour maîtriser voire éteindre ces flammes.

J’ai fait une petite sortie pour faire le point sur les dégâts à proximité de Luminy. C’est vraiment impressionnant. Ces collines verdoyantes ne sont plus que des champs de carbone.

Je suis revenu sur le point de vue de la vidéo. En dessous, un panorama de la zone, de Vaufrèges jusqu’aux roches environnant le vallon.

100_9649

pano-muraille-vaufreges

Et puis je me suis rapproché de la sortie de Luminy.

100_9654100_9656

100_9657100_9658

Et des vues depuis Vaufrèges en allant sur Valmante.

100_9660100_9664

100_9665

Et des vues depuis le vallon de Vaufrèges, sur la route allant vers le Sugiton.

100_9666100_9667

100_9674

Et pour finir, cette vue en direction du fond du vallon avec la Muraille de Chine qui délimite le massif de Carpiagne (la montagne est juste derrière).

pano-vallon-vaufreges

24 réflexions au sujet de « Incendie à Marseille le 22 Juillet 2009 »

  1. Bonsoir et merci de nous tenir au courant de la situation …. je suis dans le 4ème et la fumée est génante d’ici … nous avons des cendres qui volent jusqu’ici et après la colline enfumée maintenant on la voit rouge .. c’est impressionnant …. je suis au 5ème étage et le vent qui ne tombe pas !!!!
    je stress…. tes photos sont très parlantes … bon courage a nos pompiers, et merci de nous tenir au courant !!!!

  2. 03h00 du matin ce jour Jeudi 23/07/2009,le feu parti de CARPIAGNE a saute la barre ST CYR et a enflammé le vallon des TROIS PONTS.D’apres La PROVENCE,une maison aurait
    brûlé aux TROIS PONTS.Il est passé aussi du coté de la BARASSE.Je suis au 19 eme étage de la tour de la FAUVIERE et j’ai pu observé que le feu était descendu jusqu’à la cité des
    Grands pins puis a progressé vers la carrière PERASSO,se dirigeant vers le haut du CABOT.
    Il y a énormément de pompiers et de policiers(renforcé par des CRS.Les habitants des villas du village des TROIS PONTS ont été évacué et sont rassemblés sur le parking d’AUCHAN.
    Le feu semble étre maitrisé du cote des TROIS PONTS,encore quelques fumerolles mais les flammes ont attaqué les cimes derriere SUPER VALMANTE.
    C’est désolant,affligeant,je suis anéanti par l’étendue des dégats,j’espere qu’il n’y a pas de victimes et des bléssés.

  3. Salut je suis a Montréal au canada, je te remercie de tenir informe les gens parce que les medias il servent a rien personne ne travail a ce moment la heureusement on peut compter sur des citoyens volontaire…. Merci et bon courage les Marseillais.

  4. Funeste embrasement des bois
    Le feu dévore avec voracité
    Les arbres broyés, déchiquetés
    Qu’une pluie d’étincelles foudroie!

    La main de l’homme n’est pas étrangère
    A ces gigantesques brasiers de détresse
    La forêt perd ses parures si altières!
    Ses mousses feuillues de tendresse

    Où sont passés les arbousiers?
    Où sont passés les oliviers?
    Dans les garrigues froissées
    Adieu, senteurs, adieu, fragrances
    Seules s’élèvent, d’âcres fumées,
    Triste éloquence!
    A perdre haleine, détallent
    Les lapins apeurés,
    Dans ces fourrés si consumés
    Les pas cruels de l’homme laissent des traces!

    Le cœur chagrin, les yeux éteints
    Les amoureux fous de la nature
    S’enfuient, las, dans le lointain,
    Comment oublier la fraîche verdure
    Leurs doux émois au fond des bois
    Leur bonheur tapi dans ces tristes parures
    Tout se teinte de mélancolie, de désarroi
    Demeurent de sanguinolentes brûlures
    La forêt hurle sa peine déchirante
    Tel le loup, fragile, traqué, aux abois!

  5. je suis horrifiée de chez moi bois-luzy je voyais toutes les colinnes rouge le pire a été quand ma cousine ma téléphoné pour me dire que les pompiers étaient chez elle au 3 ponts et qui lui on fait évacuer sa maison j’espère que ce n’est pas la sienne qui a bruler merci a nos soldats du feu espérant qu’il ny ait aucun bléssé et aucun mort en revanche bravo a ces militaires de carpinnes faut qu’il soit puni et pourtant je suis issu d’une longue lignée de famille militaire aujourd’hui g honte!!!!!!!

  6. Merci pour toutes les informations que vous nous donner

    Je trouve dommage que par l’erreur humaine, il y est eu 1.200 hectares en fumé
    sans compter les maisons qui ont brulé.
    Ceux qui me ronge c’est qu’a chaque fois que nous avons du vent
    il y a toujours des gens pour ne pas dire autre chose, qui arrive a déclencher des feu.

    c’est personnes la !faudrait les mettre sur le terrain.

    Le feu n’est pas encore tout a fait éteint
    j’observe de ma fenêtre encore quelque flamme et pas mal de fumé
    la colline est noir sombre triste a voir
    Le monde se détruit petit a petit par l’erreur humaine. ppffffff
    Merci de nous tenir au courant, et bon courage a tous ceux qui sont touché

  7. Bravo pour ces photos, je suis dans le 9e, et pour avoir vu les flammes de près, vos photos reflètent bien la réalité!!!
    D’où ont elles été prises?
    En tout cas, un bon point pour ce triste évènement, j’aurais découvert ce blog et vos superbes images!!! (L’ombre de la lune sur les anneaux: Woa!)

  8. Bonjour,

    Désolée pour le retard dans la publication de vos messages, j’ai du me reposer un peu de cette nuit blanche intense.

    Je voudrais vous remercier pour vos apports et vos témoignages.

    @Laura : les images ont toutes été prises depuis Luminy où l’espace de quelques instants je craignais que ça approche plus.

    Je suis tout à fait d’accord avec vos commentaires, j’espère que les coupables seront désignés et jugés pour leur inconscience (non mais franchement, tirer à balles trancantes dans un tel endroit, autant jouer au briquet dans une réserve de dynamite, vraiment de l’inconscience pure)!

  9. moi j’abite a chateau st loup j’aitout regarder jusaqu’a 3h du matin sa resembler a un volcan et j’ai entendu dire que ceter la faute a des militerre qui son essayer une arme et jusqua se matin les canadaire n’areter pas de tourner et en se momen même les helicopter tourne toujour désoler si j’ai fais des fote d’ortographe mais j’ai 10ans je suis pas parfais en ortographe 😉

  10. Merci pour les infos, les photos, et merci à Kassim qui fait des fautes, mais on s’en fiche, il écrit avec son coeur. Bon courage aux enfants aussi qui doivent être bien impressionnés, et c’est leur avenir qui est fichu en l’air, plus encore que le nôtre. Pensez à vous protéger de la pollution les ptits choux, c’est pas marrant de rester enfermés, mais là c’est important !

  11. c’est vrai que ces photos correspondent tout à fait à ce qu’on a vu dans tous les quatiers qui longent ces colines. je suis à st Tronc et j’ai d’un coté castel roc qui est juste avant les trois ponts, et de l’autre vallon de toulouse qui est juste avant la rouvière.
    impossible de dormir cette nuit un cauchemard ! je suis extrèmement choquée d’avoir vu tous les massifs bruller aussi rapidement en sentant en moi une immense tristesse pour toutes ces vies (arbre, animaux) qui n’ont pas la parole et qui on disparu dans ce brasier engoissant. immense sentiment d’impuissance face à la dominance de ce brasier d’enfer destructeur. colère aussi car je pense que l’empleur de cette catastrophe est largement sous évaluée et à la lègertée avec laquelle la connerie de ceux qui en sont à l’origine s’est imposée (ils peuvent bien nous dire qu’il y a des sanctions qu’est ce que cela change pour nous ?).
    à l’échelle de notre vie humaine cet incendit a des conséquences irréversibles. par contre ayant vu les flammes toutes la nuit à 800m de chez moi je suis impressionnée de voir qu’il n’y ai pas plus de destruction coté maison et humains. je tiens a dire mon admiration pour ceux qui ont luttés toute la nuit.
    par contre coté presse et info directe, les journalistes n’ont pas été capable de donner une info en temps réel. après 11h ils n’ont jamais mis à jour les infos soit disant en continue alors que nous étions à l’affu de nouvelles puisqu’on était tous très inquiet pour tous les quartiers touchés. alors bravo à tous les internautes et je veux dire ma colère à toutes les chaines et radio d’information qui m’ont gonflée avec toutes leurs conneries : france info au québec à 3h du matin qu’est ce qu’on s’en fou ! Lc1 avec un reportage qui datait de 21h alors qu’il y avait une évolution affolante à 2h sans parler de BFM.TV avec leur priorité au dierct de merde !

    ce matin il y avait des cendres partout et de la suie dans l’appartement, et quelle odeur ! sans parler du spectacle (colines noires) et de la chaleur depuis hier avec le feu.
    je suis triste et je sais que nous sommes nombreux dans ce cas merci de nous permettre de le dire ici.

  12. Je reviens de Cassis et en descendant la Gineste,je me suis aperçu que le feu avait atteint pendant la nuit VAUVREGES mais que grâce au travail des pompiers,aucune maison avait brûle même les quatre qui sont au fin fond d’un vallon perdu.C’est un désastre écologique,heureusement qu’il n’y a pas de morts et de bléssés.Dame nature va avoir du mal a se remettre et dire que les arbres commençaient a repousser.

  13. Merci pour ton article très bien réaliser j’habite ds le 14em et je voyait l’incendie on aurai dit un volcan depuis ici tellement c’était impressionnant je suis restée debout jusqu’à 2h du matin pour regarder tu devais vraiment être proche pour faire de si magnifique photos ,tu n’a pas eu peur?
    Tes photos montre vraiment l’horreur et l’ampleur du sinistre que c’est quand j’ai regardée les infos j’ai trouvée qu’il ne montrait vraiment pas ce que ca avait été réellement.

  14. Bravo pour ce reportage formidable!
    Ma fille habite Marseille, mais du côté opposé,dans la colline du 15e.Je vais lui dire de défricher autour de sa maison.
    Amitiés. N.C.

  15. Encore merci pour vos messages et vos impressions depuis vos points de vue respectifs, cela permet de voir comment cette catastrophe a été vécue.

    Kassim : c’est pas grave pour l’orthographe pour le moment mais fais attention pour plus tard 😉

    Azuna13 : j’étais proche, mais j’ai fait une partie des photos avec zoom donc ça rapproche un peu plus.

  16. Je découvre ce site aujourd’hui, Ayant vécu le drame jusqu’à 4h00 du matin (J’habite le vallon de toulouse), je trouve que ce témoignage permet de mesurer l’ampleur de la connerie humaine et des dégâts que nous sommes capables de faire sur cette pauvre terre qui ne nous a rien demandé. Attendant de savoir si à notre tour nous serions dans l’obligation d’évacuer, devant cette horreur j’ai pensé toute la nuit au cauchemar vécu par tous les riverains des collines embrasées, à toutes ces personnes évacuées ne sachant pas ce qu’elles retrouveraient à leur retour, à ceux qui devaient protéger leur bien par leur propre moyen. Je retrouve au travers de ces images toute mon angoisse, ma tristesse et ma colère de cette nuit. Devant un tel spectable les idées les plus noires te traversent l’esprit, les dégâts, les blessés et peut-être même pire. Et tout ca pour quoi, parce que l’inconscience humaine ne mesure pas l’impact que peut avoir un exercice à balles traçantes, dans la guarrigue, un jour de très fort vent alros que la végétation à cette époque ci est très sèche!!!
    Merci pour ce superbe témoignage qui reflète très bien ce que les Marseillais on vécu ce jour là.

  17. moi j’abite au 3 ponts ma maisons na pas eter toucher il n’y a que la vieille baraque du fou et le bois garde par mon voisin qui a brule tout la nuit jusqu’au bmatin .snif tout cette vie (arbres,animaux)qui son mort dans ce brasier jespere qu’en plus de couper tout les arbres gaudin va oblige ses imbecile a replanter tout les arbres domage les animaux la vie n’est pas eternelle et un tres grand mercie aux pompier et au canadaires,dash,helicopter (les pompier on aspire l’eau de ma picine mais on ses fou.

  18. Nous sommes début 2014. De pauvres gens (âgés) qui ont perdu leur maison, toutes leurs affaires et tous leurs petits souvenirs (ils en ont tellement pleuré !) en sont encore à essayer de faire valoir leur bon droit en face de l’armée qui refuse d’endosser toute responsabilité dans l’incendie (!!!!!!)
    Ils vivent dans une cabane de jardin, sur leur terrain, en attendant que le (coûteux) procès finisse enfin, que l’armée soit condamnée à réparer et que leur dignité leur soit enfin rendue !
    Honte à l’armée de tant de forfaiture ! …

Laisser un commentaire