Survols de Jupiter par Juno

Depuis un an déjà que la sonde Juno est en orbite autour de Jupiter et multiplie les prises de vues. Dernièrement elle vient de célébrer son septième survol rapproché de la géante gazeuse, avec notamment un passage pile au dessus de la Grande Tache Rouge, célèbre tempête qui règne dans son atmosphère depuis des siècles.

Since one year yet that Juno spacecraft is in orbit around Jupiter and multiplied photo-shots. Lastly, she had celebrate her seventh flyby of the gas giant, with a fly exactly the Great Red Spot, famous storm which reign in the atmosphere since centuries.

Les images de la sonde Juno sont incroyablement complexes à traiter, car prise sous la forme de bandes contenant les trois couches RVB, avec un léger décalage à chaque fois, correspondant à plusieurs rotation de la sonde sur elle-même. J’ai renoncé à en faire le traitement, qui est lourd, et nécessite des connaissances que je n’ai pas. Toutefois, sur Terre, il existe un dénommé Gerald Eichstädt, qui a trouvé un moyen de faire l’assemblage de toutes ces bandes RVB, en tenant compte des effets de décalages, de distorsions et de parallaxe sur Jupiter. Résultat : des images nettes, qui sont un excellent matériel de base pour pouvoir jouer avec.

Juno’s pictures are incredibly tricky to process, because of the RGB bands, with some shifts between them, corresponding to the spacecraft rotation. I renounced for now to make the processing of it, it’s heavy and it needs knowledge that I don’t have. But, on Earth, there is this one guy named Gerald Eichstädt, woh found a way to process these RGB bands, by correcting distorsions, parallax shifting. The result is clear pictures, that are an excellent basis to play with. 

Voici un exemple de ce que j’ai pu faire à partir du travail de Gerald. Dans cette image j’ai voulu restituer la sensation visuelle qu’aurait Jupiter si on était en train d’accompagner Juno dans sa descente vers son périgée de l’orbite n°6 (ou « périjove 6, aka PJ6) aux alentours de la mi-mai 2017.

Here is an example of what I could do with Gerald work. In this picture I wanted to restitute the visual feeling of Jupiter if we were traveling along with Juno during her descent to her perijove orbit point #6, around May 2017.

Et une version moins éblouissante toutefois, où les détails sont plus clairement visibles.
And a less blushing version, were the details are more visible.

Les images de base fournies par Gerald sont telles que l’on peut faire de la météorologie jovienne. Ici on distingue clairement une ligne de cellules orageuses avec des sommets outrepassant et leurs enclumes vaporeuses qui s’étirent dans toute la haute atmosphère, probablement sur des dizaines de milliers de kilomètres (oui, ne pas oublier qu’il s’agit de Jupiter).

Imagery provided by Gerald is so good that we can practice jovian meteorology. Here we can clearly see a thunderstorm squall-line, with overshooting top, and the anvil going over thousand of kilometers. The rotation may indicate that it could be supercells (so, do we have tornadoes on Jupiter ?).

Allons au début du mois de Juillet avec le survol numéro 7, avec uniquement ces deux images que j’ai retravaillé pour leur donner l’aspect de prises de vues faites avec un objectif grand angle (comme mon Sigma 10-20), et leur donner un aspect plus naturel.

Go straight (!) to early July, with perijove #7, with only these two pictures that I had reprocessed to give them the aspect of shots made by a wide-angle FOV lens (like my 10-20 Sigma) and give them a more naturel aspect.

Ici la Grande Tâche Rouge sur le limbe, et au Sud, l’une des bandes tropicale, piquetée de centaines de sommets outrepassant orageux.

Here is the Great Red Spot on the limb, and souther, one of the tropical band, with hundreds of overshooting top coming from thunderstorm (huuuuge thunderstorms).

Sur cette image, survol rapproché des nuages de Jupiter. Nous sommes à un millier de kilomètre de la surface, ce qui est très proche à l’échelle de la planète (l’équivalent sur Terre de l’orbite de l’ISS). J’ai rajouté des effets de lumière pour en rendu selon moi plus naturel. Notez en bas de l’image une bande de cirrus.

On this image, close flyover Jupiter clouds. We are about a thousand kilometers from the surface, which is very close to the planet scale (the equivalent of ISS altitude on Earth). I added some lights effects to give a more natural rendering (from my point of view). Notice some cirrus bands at the bottom of the picture.

Une réflexion au sujet de « Survols de Jupiter par Juno »

Laisser un commentaire