La Lune, les Hyades, et son coucher

Mercredi 18 Avril, c’est le soir, après une journée précocement chaude et estivale, je décide de tirer le portrait de la Lune qui devait être proche de l’amas ouvert des Hyades, dans la constellation du Taureau. Ayant une voiture, cela me permet de trouver des horizons dégagés, et j’en trouve un à l’ouest de Bergerac.

Au printemps la ligne de l’écliptique est très verticale, ce qui donne cet amas des Hyades (le « V » formé par des étoiles au dessus de la Lune) très incliné. L’amas des Pléiades et lui aussi bien visible à droite (il forme un mini-chariot). Notez aussi Vénus qui est toute à droite, proche de l’horizon.
Vue rapproché sur le coupe Lune-Hyades. Tout en haut, sur la branche gauche du « V », se situe Aldébaran.
Essais au catadioptrique 500mm. Il s’en sort pas trop mal, même si ça manque cruellement de stabilisation et de suivi équatorial.
Je me suis amusée à pousser la sensibilité plus haut pour bien rendre en évidence la lumière cendrée.
Le meilleur cliché pour la fin : filé sur la Lune se couchant. On voit bien la décroissance en luminosité de notre satellite naturel tout au long des 30 minutes nécessaires à celui-ci pour rejoindre l’horizon.

Laisser un commentaire